Plans Bâtiment durable : cinq régions dévoilent leurs travaux

A l'occasion d'un colloque organisé le 17 mars à Paris, cinq plans Bâtiment durable régionaux (PBDr) ont présenté leurs travaux et fait le point sur leurs actions.

Les dynamiques régionales étaient à l'honneur du colloque organisé le 17 mars à La Défense, dans des locaux communs aux ministères de l'Environnement et du Logement, sur le thème de la déclinaison territoriale du plan Bâtiment durable. Une rencontre qui intervenait quelques jours avant la remise à Emmanuelle Cosse, ce 20 mars, du rapport du plan Bâtiment durable sur le financement de la rénovation énergétique des logements privés et le tiers-financement (Localtis reviendra sur ce rapport dans une prochaine édition).
Entamé en 2012, ce rapprochement entre ce réseau national d’acteurs du bâtiment et de l’immobilier et les acteurs des territoires et collectivités a pris de l'ampleur, jusqu'à impliquer sept régions métropolitaines. Lesquelles "reproduisent le modèle de mobilisation, adapté au contexte et aux enjeux locaux", comme le résume ce livret du participant.

Un objectif, des particularités

Il y a trois ans, Localtis faisait déjà le point sur la territorialisation de ce programme au travers d'un article portant sur les actions menées dans trois régions. Aujourd’hui, ils sont sept, sept plans Bâtiment durable régionaux (PBDr) à poursuivre un objectif commun : mobiliser pour construire un secteur du bâtiment moins énergivore et plus durable. Tous affichent des différences et des organisations variées en fonction de leur histoire, de leur culture immobilière ou de leur climat. "Cette dimension régionale est essentielle, elle fait la force du plan Bâtiment durable", souligne Philippe Pelletier, président de cette instance originale. L'enjeu, appuyé par l'Association des régions de France (ARF), est de créer, d'étendre ou d'améliorer ces plans régionaux, avec "un passage à une phase opérationnelle à l’échelle des nouveaux périmètres régionaux et l’engagement de nouvelles régions au sein de cette dynamique", ajoute le livret.

Accompagner et financer

Cinq d'entre eux ont fait l'objet d'un éclairage spécifique lors de ce colloque. Pour commencer la pionnière, la Bretagne, forte de quatre années d'expérience du sujet. Les efforts y ont au départ été concentrés sur la dynamique économique du secteur du bâtiment. Et sur la structuration d'un service public de proximité gratuit, le réseau des plateformes locales Rénov’habitat Bretagne, voulu comme la "réponse des pouvoirs publics régionaux à la volonté de déployer la rénovation énergétique des logements individuels et collectifs". Ce dispositif accompagne ainsi les particuliers dans leurs projets de rénovation, en matière d’économies d’énergie notamment. Il repose sur des plateformes de rénovation de l’habitat (PLRH) à l’échelle des pays ou des EPCI. Sur les dix-huit PLRH prévues, treize sont opérationnelles. "Trois-quart du territoire est couvert. Notre objectif est de parvenir à une couverture totale fin 2018", indique Dominique Ramard, conseiller régional délégué à la transition énergétique. Le renforcement de l'action nécessitera de jouer sur le levier de l'ingénierie financière. La collectivité signe en ce sens des conventions pour proposer avec les banques des outils financiers adaptés aux ménages et au financement de travaux dans l’habitat diffus ou dans les copropriétés.

Centrer l'action

L'animation régionale des partenariats bancaires est également au cœur du PBDr de l'Auvergne-Rhône-Alpes. Lancé fin 2014, il a déjà fait l'objet d'une restitution de travaux et abouti à la création d'un centre d'appui et de ressources destiné aux structures portant les 29 plateformes de rénovation énergétique, leurs pilotes et leurs animateurs. Co-piloté par la région avec l'Ademe et la Dreal, c'est un outil d’échanges, d’information et de mutualisation, apportant un appui au fonctionnement en réseau et une ingénierie mutualisée sur les questions de matériaux, de financement et de psychosociologie du comportement. "Les outils sont en cours de constitution, les premiers devraient être opérationnels cet été", précise Lionel Catrain, chef de projet de ce plan Bâtiment durable régional.

Aider les entreprises

En Bourgogne-Franche-Comté et dans le Centre-Val de Loire, au-delà des aspects de financement, on insiste sur l'accompagnement à la création de groupements d'entreprises "formés aux techniques de la rénovation basse consommation d’énergie (BBC), avec trois territoires volontaires et des expérimentations actuellement lancées dans la première. Le but : développer une offre globale et locale de rénovation énergétique performante BBC. Leur profil est varié : une agglomération (celle de Besançon, en association avec une communauté de communes), une structure de regroupement de type pays (le Pays de Vesoul et du Val de Saône) et un parc naturel régional (PNR du Haut-Jura). La cible visée est la rénovation des maisons individuelles.

Passer à l'acte

Pour faciliter la structuration des entreprises du bâtiment en groupements et aider celles-ci à mieux connaître les différentes formes juridiques de groupement, le PBDr du Centre-Val-de-Loire a abouti au lancement d'une boîte à outils. Club des auditeurs, conseil-audit, structuration des acteurs locaux par pôle, en Normandie pour finir, il s'agit bien aussi de mettre en dynamique les acteurs de la rénovation. A noter : un dispositif de chèque éco-énergie y existe, intégrant une aide spécifique pour financer l'audit amont permettant d'établir des scénarios de rénovation "BBC compatible". Reste que pour Alain Deffontaines, chef de service bâtiment et développement durable au conseil régional, l'enjeu principal n'est pas le financement des travaux, mais, du conseiller au banquier, de renforcer la chaîne de confiance permettant le passage à l’acte".

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle