Portage de repas par liaison chaude favorise le lien social (83)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Var

En 2012, le CCAS de la commune de Barjols a repris le service de portage de repas à domicile assuré par une association. L’objectif est de maintenir le système de repas livrés chauds, prêts à être consommés. Un choix des élus en cohérence avec la volonté de faire de ce service un outil de lien social.

Dans la commune de Barjols (Var, 3.034 habitants), chaque matin, vers 10h45, l'agent du CCAS chargé de ce service se rend à la cuisine de la maison de retraite où sont confectionnés et conditionnés les repas. Elle installe dans la quinzaine de valisettes isothermiques à deux compartiments, le repas chaud du midi et le repas froid du soir, puis à partir de 11h15, démarre sa tournée auprès des personnes âgées, ou temporairement isolées chez elles. "J'essaye de passer à la même heure chez chacun, car cela rassure les bénéficiaires", explique Sandrine Bertrand. A Barjols, la livraison des repas est en effet plus qu‘un simple portage.

Donner à l’agent la possibilité de consacrer du temps aux bénéficiaires

"Nous savons que le service de portage de repas représente pour certaines personnes la seule visite quotidienne, et nous faisons en sorte que le moment du repas puisse être un moment convivial", souligne Jean Laugier, premier adjoint au maire et vice-président du CCAS. L’agent en charge du service, ancienne aide-soignante, peut prendre le temps de dire bonjour, d'aider une personne à s'installer à table si elle est handicapée, ou rendre de menus services annexes", explique l'élu. "Le relationnel est important, sans cela le service n'a aucun sens", confirme Sandrine Bertrand, qui n’hésitera pas à repasser voir une personne l'après-midi pour bavarder un peu. Le plaisir de manger est également encouragé. Les repas sont adaptés non seulement aux régimes alimentaires, mais aussi aux "desiderata" de chacun. A cet effet, les menus de la semaine à venir sont distribués afin que les bénéficiaires puissent choisir parmi les options proposées.

Elargissement au-delà du périmètre communal ?

Doté d’un seul véhicule, le service du CCAS peut livrer 19 personnes par jour, sauf les dimanches et jours fériés. Il en livre en moyenne une quinzaine sur la commune. Le coût de revient d’un repas en liaison chaude est supérieur à ce que serait une liaison froide. Le prix facturé (8,25 euros le repas) ne permet pas au service de s’autofinancer (repas, personnel, véhicule) la différence est prise en charge sur le budget du CCAS. Par contre, les bénéficiaires peuvent obtenir l’Aide personnalisée d’autonomie (APA) qui peut prendre en charge tout ou partie de cette dépense.
Elus et habitants des communes voisines souhaiteraient que le périmètre d’un tel service puise s’étendre son périmètre d’intervention. Cela supposerait un minimum d’investissement supplémentaire. "La liaison chaude suppose en effet que les lieux de livraisons soient à proximité (pas plus d'une heure de délai entre la récupération des plats en cuisine et la livraison). Il faudrait donc acquérir un second véhicule pour garantir les délais de livraison et envisager le recrutement d'un second agent. Barjols est membre de la communauté de communes de Provence d'Argens en Verdon qui réunit 11 communes et 12.800 habitants. Il serait certainement intéressant de l’élargir au niveau intercommunal", estime Frédérique Vrech, responsable du CCAS. Affaire à suivre.

Emmanuelle Stroesser / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Commune de Barjols

Nombre de communes :

3034
1 place Capitaine Vincens
83670 Barjols

Jean Laugier

1er adjoint au maire et vice-président du CCAS

Frédérique Vrech

Directrice du CCAS
Haut de page