Pratique sportive : les ruraux peu satisfaits de l'offre sportive de leur commune

L'opinion des Français sur la politique sportive de leur commune diffère selon qu'ils habitent en ville ou à la campagne. C'est ce qui ressort de l’étude Sport dans la ville 2020, publiée fin janvier par le CNVAS (Conseil national des villes actives et sportives).

Premier point : les habitudes sportives des Français ont légèrement varié avec le confinement du printemps. 81% ont pratiqué au moins une activité physique et sportive au cours des douze derniers mois, contre 77% un an plus tôt. Mais seuls 49% pratiquent au moins une fois par semaine, contre 50% en 2019. On note toutefois une évolution dans les envies des Français. Ils sont désormais 46% à vouloir pratiquer de manière autonome (+5% en un an) et surtout 40% à désirer des activités en extérieur (+14%). Le milieu naturel (54%) et les installations communales (40%) occupent toujours les premières places des lieux où l'on envisage une pratique sportive, mais le domicile gagne du terrain (36%, +13% en un an).

Les Français se montrent plutôt satisfaits de l'offre d'équipements sportifs proposée par leur commune, à laquelle ils donnent une note moyenne de 6,3 sur 10. Cependant, cette évaluation diffère selon le lieu d’habitation : 6,8 en milieu urbain contre 5,3 en milieu rural. En outre, une majorité de Français (53%) jugent les équipements sportifs de leur commune vieillissants, très vieillissants ou dépassés. Un chiffre qui s'établit même à 60% chez les ruraux. La rénovation des équipements serait d'ailleurs un facteur encourageant pour la reprise ou l’amélioration de leur activité sportive pour 54% des Français. Et quand on leur demande quels équipements ils ne possèdent pas dans leur commune et dont ils aimeraient disposer, ils placent en tête, à égalité, les piscines, les sentiers de randonnée et parcours de santé, et les pistes cyclables.

Sur la politique et les efforts de la commune pour développer et encourager la pratique sportive, ils sont à 53% très satisfaits ou satisfaits, avec ici encore une différence entre urbains (59% de satisfaits) et ruraux (42%). À noter en cette année 2020 marquée par des élections municipales que 25% des Français déclarent avoir pris en compte les propositions sportives des programmes dans leur vote. Un taux qui grimpe à 36% chez les 18-24 ans.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle