Quand l'Open data accompagne la lutte contre la pandémie

Avec la crise sanitaire, l'open data passe aux travaux pratiques. Que cela soit pour communiquer sur la pandémie, les services ouverts ou utiliser le crowdsourcing pour améliorer la qualité des données, l'ouverture des données s'est affirmée comme un levier pour aider à gérer la pandémie en toute transparence. Illustrations.

Les données nationales utilisées pour créer des tableaux de bords locaux du covid-19

Dès le début de la pandémie Santé publique France a publié sur la plateforme nationale data.gouv.fr les données épidémiologiques du Covid-19  https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-des-urgences-hospitalieres-et-de-sos-medecins-relatives-a-lepidemie-de-covid-19/ sous forme de fichiers CSV librement exploitables. Des jeux en provenance des urgences hospitalières et de SOS médecins qui permettent de suivre l'évolution des hospitalisations, du nombre de personnes infectées et leur profil  (âge, sexe). Mises à jour quotidiennement, les données, sont disponibles par région et par département.
Largement utilisées par la presse nationale et régionale, ces données ont aussi été exploitées par plusieurs collectivités pour créer des tableaux de bord locaux du covid-19. Le portail open data de l'Isère a ainsi mis en ligne un "observatoire de l'épidémie Covid" donnant à l'échelle du département, sous forme de graphiques facilement lisibles (courbes, histogrammes, camemberts…) l'évolution et l'impact territorial de la pandémie depuis le 19 mars 2020. 
La plateforme utilise des scripts conçus par OpenDataSoft, repris par plusieurs autres clients du spécialiste des portails open data comme la région Occitanie https://data.laregion.fr/pages/dashboard-covid/, la collectivité Corse https://www.data.corsica/explore/dataset/donnees-hospitalieres-covid-19-dep-france/custom/?disjunctive.countrycode_iso_3166_1_alpha3&disjunctive.nom_dep_min ou la région Centre https://data.centrevaldeloire.fr/pages/observatoire-covid19/.

Grand Poitiers : La crise du Covid-19 comme illustration des bénéfices de l'open data

Tout au long des derniers mois, le covid-19 aura servi de ligne conductrice à la stratégie d'ouverture des données du Grand Poitiers. Avec le confinement, la collectivité a ainsi créé deux jeux de données L'un sur les commerces et producteurs ouverts pendant la période de l'épidémie. L'autre sur les commerces proposant des dispositifs de ventes à distance, qu'il s'agisse de sites de e-commerce ou de simples adresse mail. Elle répertorie également tous les commerces participants à la démarche "sauvons nos commerces" permettant aux habitants d'acheter des bons d'achats utilisables des lors que le commerce ou restaurant sera ouvert. Téléchargeables sur le portail de l'agglomération https://data.grandpoitiers.fr/pages/accueil/, ces jeux de données sont également disponibles sous forme de cartes interactives. Parallèlement à ces jeux de données la collectivité met à disposition un outil de calcul de la distance maximale autorisées (1 km puis 100km depuis le 11 mai). La collectivité a enfin utilisé la crise, et les jeux de données nationaux comme locaux ouverts à cette occasion, pour continuer le travail de pédagogie qu'elle mène depuis plusieurs années autour de la culture de la donnée. Séverine Ferrant, référente open data du Grand Poitiers a ainsi organisé en avril "un webinaire" https://sig.grandpoitiers.fr/imagettes_geoportal/MetadoImagettes/opendatacitoyens.mp4 alliant illustrations concrètes de l'open data et pédagogie.

 

Le Grand Lyon crée trois plateformes et utilise l'open data pour faire connaitre les initiatives Covid-19

En cette période de crise sanitaire, de nombreuses collectivités ont utilisé les plateformes numériques pour favoriser l'entraide sous toutes ses formes. Dans cette optique, la métropole du Grand Lyon a lancé le site entraidonsnous.fr https://www.toodego.com/services/covid-19/entraide-voisins, adossé au guichet unique métropolitain Toodego, qui facilite la mise en relation entre les habitants pour la vie quotidienne (courses, dépannage informatique, conversation…), déclinée par communes de la métropole pour maximiser l'effet proximité. La plateforme https://www.tousunistoussolidaires.fr/ facilite pour sa part le recrutement de volontaires associatifs.
En parallèle, un outil participatif a été créé. "Le site aide-covid.grandlyon.com https://aide-covid.grandlyon.com/#/  a été développé en open source, dans un temps très court, par une équipe pluridisciplinaire, rassemblant des membres de plusieurs services métropolitains" explique-t-on à la métropole. Sa vocation est de recenser toutes les initiatives contribuant à surmonter la crise sanitaire. Elles sont regroupées en cinq grandes thématiques : manger local, école à la maison, solidarités et lien social, culture et activités physique, aide aux producteurs… Chaque porteur de projets peut y référencer son initiative dès lors qu'elle respecte la charte de la plateforme. Certains projets sont très locaux, d'autres sont ancrés dans des dynamiques régionales voire nationales (comme Open foof facts). Chacune fait l'objet d'une description détaillée. Ces données structurées ont grandement facilité la constitution d'un fichier https://data.grandlyon.com/articles/covid-19-un-jeu-de-donnees-collaboratif-et-ouvert-au-service-des-grands-lyonnais tabulaire désormais accessible sur la plateforme open data de la métropole https://data.grandlyon.com/accueil.

Haut de page