Meurthe-et-Moselle

Réduction des déchets tous azimuts au Chardon lorrain (54)

Environnement

Energie

La communauté de communes du Chardon lorrain a saisi l’occasion de sa création en 2011 pour multiplier des actions de promotion en faveur de la réduction des déchets : mise en place d’une redevance incitative sur tout le territoire, bacs à puce électronique, vente et guides composteurs. Le tout appuyé par une large campagne de communication.

Issue de la fusion en 2011 de deux EPCI, la communauté de communes du Chardon lorrain (Meurthe-et-Moselle, 39 communes, 10.500 habitants) a depuis cette date lancé de multiples actions en faveur de la réduction et de la valorisation des déchets. Autant d’éléments qui contribuent au plan local signé avec l’Ademe fin 2011.
La première mesure a été l’harmonisation de la facturation : l’une des deux entités fusionnées avait mis en place une redevance, tandis que l’autre avait conservé le système de taxe d’enlèvement des ordures ménagères. "Début 2013, nous avons décidé d’appliquer la redevance incitative sur tout le territoire. Parallèlement, nous avons lancé des actions pour encourager la population au geste du tri", souligne le premier vice-président en charge des déchets, Gérard André.

Pour réduire les sorties de conteneurs : 26 levées non facturées

Sans gros moyens financiers, la collectivité s’est orientée vers un dispositif économique en coût de gestion, et avantageux pour l’usager. "Nous avons maintenu un ramassage hebdomadaire via des conteneurs nouvellement équipés d’une puce électronique. Tout en proposant aux habitants une remise chaque fois qu’ils ne sortaient pas leur bac, système que nous avions vu fonctionner à Niederbronn-les-Bains, à Freyming-Merlebach…" La remise a été limitée à 26 levées non facturées par année. L’équivalent d’une baisse de 10 à 15 % de la redevance.
Parallèlement, la collectivité a réalisé une campagne explicative pour insister sur l’intérêt de trier les déchets recyclables et les déchets verts : "Nous avons fait comprendre à la population qu’il lui suffisait de les éliminer de leur conteneur pour atteindre ces 26 levées."

Amendes en cas dépôts sauvages, renouvellement des bornes de tri

La mise en place de la redevance incitative a d’abord suscité des inquiétudes et des craintes, tant de la part des élus que de la population. "On nous annonçait un cataclysme, notamment le développement du dépôt sauvage, se souvient le vice-président. Nous n’avons pas manqué lors de deux dépôts sauvages en forêt, de communiquer sur la condamnation des coupables à une amende de 1.500 euros pour témoigner de notre vigilance."
Dans le même temps, la collectivité a choisi de mettre en place une collecte en porte-à-porte des déchets recyclable hors verre.

5% de réduction du volume de déchets en deux ans

Le dispositif a bien fonctionné : la quantité totale de déchets produite par personne a diminué de 5% entre 2010 et 2013. Par ailleurs, le volume de tri a augmenté de 20 % (856 tonnes en 2013 contre 650 en 2010).
Quant à la remise sur les levées, après un test à blanc durant les six derniers mois de 2012, elle bénéficie à 80% de la population.
Par contre, et par décision de la communauté, les usagers récalcitrants verront, dès 2014 leur facture augmenter : "Nous avons décidé d’actionner le levier financier, ajoute l’élu lorrain, pour que l’écart entre la facture des usagers vertueux et les autres soit désormais de 25%."

Promotion des composteurs depuis 2013

Dans le même temps, la communauté a mis en place, en 2013, la vente de composteurs en bois fabriqués en régie sur un de ses chantiers d’insertion.
Simultanément, la communauté assuré la formation d’une demi-douzaine de guides composteurs bénévoles : ces habitants volontaires se déplacent à certaines occasions (fêtes, brocantes…) et se rendent même à domicile pour expliquer le compostage.

Communication forte et de proximité

Soucieux d’une transition efficace, l’élu a élaboré avec les services un plan de communication (budget : 4.500 euros) avec diffusion d’un flyer bimestriel dans toutes boîtes aux lettres pour expliquer chacune de ces démarches. "L’observation d’expériences similaires m’avaient convaincu que si nous ne communiquions pas, nous allions droit dans le mur. C’est ainsi que nous avons quasiment tenu une réunion publique par commune."

Michel Léon, Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté de communes du Chardon lorrain

2 bis rue Henri Poulet
54470 Thiaucourt
03 83 81 91 69
accueil@cc-chardonlorrain.fr
Nombre d'habitants : 10500
Nombre de communes : 39
Nom de la commune la plus peuplée : Thiaucourt (1200 hab.)

Gérard André

Premier vice-président en charge des déchets

Suzon Tassin

Service Ordures ménagères
tassin@cc-chardonlorrain.fr

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page