Reims s’attèle aux grands enjeux urbains du XXIe siècle (51)

Depuis 2015, la ville de Reims travaille au recyclage de la friche SERNAM-Boulingrin. Les aménagements et constructions d’ores et déjà achevés élargissent le centre-ville, en établissant des liens avec sa périphérie. À terme, ce nouveau quartier pourrait apparaître comme un exemple de développement urbain durable.

Située à proximité immédiate de la gare SNCF (TGV) et jouxtant le centre-ville de Reims, la friche SERNAM-Boulingrin verra sa reconversion, initiée en 2015, s’achever dans les cinq à dix prochaines années. « Elle porte de grandes ambitions pour notre collectivité, fait valoir le maire Arnaud Robinet. Quatre objectifs principaux ont guidé le projet. Il s’agit de faire émerger un nouveau lieu de centralité et de créer un lien urbain entre le cœur de ville et les faubourgs. Nous souhaitons aussi, grâce à ce projet, limiter l’étalement urbain. Enfin, nous nous sommes donné pour mission de transformer cette friche en vitrine de la ville, dotée de structures agrégeant les dimensions économiques, touristiques, culturelles, sportives et de loisirs. »

Ce vaste programme s’étend sur une superficie de sept hectares, où sont notamment installés deux équipements d’envergure : d’une part le complexe aqualudique comprenant également des bassins sportifs et une piste de patinage, d’autre part une grande salle événementielle d’au moins 9 000 places. Ce projet fédérateur vise à attirer les flux de Rémois et de visiteurs au-delà de la place de la République située dans l’hypercentre de Reims. Il a aussi pour vocation de compléter le pôle d’affaires Clairmarais, avec une nouvelle vitrine tertiaire le long de la voie ferrée. Des promenades végétalisées agrémentent les circulations douces sur le site, qui accueillera aussi prochainement des bureaux, un espace de coworking et une offre d’hôtellerie, dotés d’un parking en silo de 745 places déjà en fonction. À terme, la construction de logements contribuera à donner vie à ce nouveau quartier.

Une approche pluridisciplinaire

« Pour organiser ce projet d’ampleur, la ville de Reims a lancé en 2015 une réflexion urbaine à dix ans sur un périmètre appelé Reims Grand Centre, poursuit le maire. Cette réflexion nous a conduits à définir les grandes orientations d’aménagement et de programmation urbaine du grand centre de Reims, en établissant notamment les principes d’aménagement des espaces publics et des espaces verts, tout en améliorant les conditions d’accessibilité et de déplacement. » Sur ces bases, un plan guide fixant une stratégie d’ensemble et les étapes clés du projet ont été réalisés par un groupement pluridisciplinaire, coordonné par une agence d’architectes et d’urbanistes. La mise en travaux de secteurs prioritaires a permis d’articuler rapidement ce nouveau quartier émergeant avec ses faubourgs.

Les grands objectifs du projet et du plan guide ont fait l’objet d’une concertation de la population en 2016. Elle a confirmé les grands objectifs de l’opération d’aménagement et conforté la ville de Reims dans son projet de développer un quartier regroupant des activités diverses, avec une part importante donnée aux équipements métropolitains et paysagers. Suite à cette concertation, la ville de Reims a retenu en 2017 la procédure de la Zone d’aménagement concerté (ZAC) en régie pour mener à bien son programme de reconquête des secteurs en friche. Conformément à ses compétences, la communauté urbaine du Grand Reims a aménagé les espaces publics après réalisation des travaux de fouilles et de dépollution. La ville a lancé une procédure de délégation de service public pour la réalisation et la gestion de la grande salle événementielle baptisée Reims Arena, tandis que la communauté urbaine du Grand Reims a initié elle aussi une procédure de délégation de service publique pour la réalisation de l’UCPA Sport Station Grand Reims, le complexe aqualudique.

Accessibilité du site

« La reconversion de la friche SERNAM Boulingrin contribue pleinement à l’objectif de réduction de l’étalement urbain inscrit dans la trajectoire zéro artificialisation nette confirmée en 2021 par la loi Climat et résilience, explique le maire. Le choix des élus s’est porté dès 2015 sur le positionnement d’équipements majeurs en centre-ville et non en périphérie, malgré les inquiétudes d’une partie des acteurs sur les impacts du projet sur la circulation, notamment les jours d’évènements. Des modélisations de trafic ont donc été réalisées pour aider à la décision dans une zone par ailleurs déjà bien desservie par les transports en commun. » L’accès au site a cependant été repensé avec la création d’une voie primaire le long du réseau ferré, qui permet d’arriver sur place depuis le nord de la communauté urbaine. Cette voie, principal axe de desserte du secteur, assure les entrées de service, de livraisons ou de parking des équipements. Elle a permis de transformer le boulevard Jules César, traversant le site de l’intérieur, en espace public majeur dédié aux piétons, cycles et bus.

« Soutenu par de nombreux acteurs publics et privés, le programme de reconversion de la friche SERNAM-Boulingrin s’inscrit dans une démarche de développement urbain durable. Il vise certes à promouvoir l’attractivité de la ville mais tout autant la transition énergétique, la préservation de l’environnement et la qualité de vie des habitants », conclut le maire Arnaud Robinet. Ce nouveau quartier paraît bien s’annoncer comme une réponse aux grands enjeux urbains du XXIe siècle.

Financements multiples

La communauté urbaine de Reims regroupe 143 communes pour environ 300 000 habitants. La réhabilitation de la friche mobilise des fonds publics de l’État, de l’Europe, de la Région, du Grand Reims, du département de la Marne et de la Ville, ainsi que des emprunts. Pour ce projet, le total des subventions perçues par la Ville et le Grand Reims entre 2017 et 2019 totalise près d’1,36 M€, principalement consacré à l’acquisition du foncier, aux études urbaines et à la dépollution du site. Pour leur part, les acteurs privés financent les équipements qui leur appartiennent.

Commune de Reims

Nombre d'habitants :

181000
place de l’Hôtel de Ville
51 100 Reims

Arnaud Robinet

Maire

Découvrez nos newsletters

  • Localtis :
    Propose un décryptage des actualités des collectivités territoriales selon deux formules : édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques.

  • Territoires Conseils :
    Recevez tous les quinze jours la liste de nos dernières publications et l'agenda de nos prochains rendez-vous.

S'abonner aux newsletters