Rencontres « Cœur de Ville » : Découvrez la restitution de l’atelier « établir le parcours marchand de votre cœur de ville de demain »

Publié le
dans

Développement économique

A l’occasion des Rencontres « Cœur de Ville » organisées le 11 décembre par la Banque des Territoires, des ateliers animés par des élus et préparés avec le concours d’Action Logement, l'ANAH, Villes de France, et l'ANRU, partenaires du programme national « Action Cœur de Ville » ont été proposés. Retrouvez ici la restitution de l’atelier « établir le parcours marchand de votre cœur de ville de demain » présenté par Marie-Louise Fort, maire de Sens et président de la Communauté d’Agglomération du Grand Sénonais.

Présentation de la ville de Sens

La ville de Sens est située à 100 kilomètres au sud-est de Paris dans le département de l’Yonne (89) et en région Bourgogne Franche-Comté. Elle compte un peu plus de 25 000 habitants.

Une stratégie amorcée en amont du programme « Action Cœur de Ville »

Dès 2014, la Ville de Sens a engagé une réflexion sur la redynamisation de son cœur de ville et a pris très rapidement des mesures concrètes, comme le droit de préemption commercial, la taxe sur les locaux vacants, la création d’une brigade verte (régulation ramassage des ordures, pédagogie auprès de la population).

En parallèle, une réflexion sur la stratégie à mettre en place incluant toutes les thématiques qui font l’attractivité et la qualité d’un centre-ville (habitat, mobilité, tourisme, patrimoine…) est également menée autour de trois axes d’intervention :

  • Sens ville agréable et durable : faire de la ville un endroit accueillant qui invite à la flânerie en travaillant sur l’aménagement du cadre de vie et le patrimoine bâti.
  • Sens ville dynamique et attractive : valoriser les atouts de la ville en matière économique, touristique et résidentielle.
  • Sens ville rayonnante :  renforcer l’image culturelle de la ville en valorisant le patrimoine local (notamment la première cathédrale gothique de France) et donner plus de visibilité à la ville, située à 55 kilomètres de Paris, grâce au TER.

Une étude spécifique pour aider à établir le parcours marchand

En 2017, la Ville est associée au dispositif centre-ville de demain par la Banque des Territoires, puis est sélectionnée dans le cadre programme « Action Cœur de Ville ». Afin d’aider la Ville de Sens à renforcer sa stratégie, la Banque des Territoires propose, à l’issue d’échanges et de premiers diagnostics, un accompagnement sur le volet commercial de la redynamisation. Cet accompagnement se matérialise notamment par la réalisation d’une étude spécifique sur la définition du parcours marchand en centre-ville.

Cette étude a été réalisée en quelques semaines avec un groupe d’élus et de techniciens et en étroite collaboration avec l’office du commerce et de l'artisanat de la ville. Elle a permis d’actualiser et d’approfondir le diagnostic sur un certain nombre de points et de mettre en évidence les atouts du territoire sur lesquels capitaliser ainsi que des irritants dont la ville a dû tenir compte.

Le centre-ville de Sens correspond au quartier de l’Amande, entouré de ces promenades (anciennes fortifications de la ville). Ce secteur s’étend sur 480 mètres sur un axe nord-sud et 980 mètres sur un axe est-ouest. Les experts d’intensité ont rapidement démontré que ce centre-ville était trop important pour une ville de la taille de Sens et pour espérer afficher un linéaire commercial attractif et une densité d’activités, de services et de patrimoine que les habitants et les touristes pourraient parcourir sans rupture. L’analyse plus poussée du tissu urbain a confirmé ce postulat. Non seulement la vacance commerciale se situe plutôt aux extrémités du centre historique situé dans le quartier de l’Amande (59 %), mais les attracteurs de flux (commerces de bouche, cafés, restaurants) ont tendance à se concentrer au cœur du quartier (pôle cathédrale, marché couvert).

Cela a donc incité la ville à repenser son centre et à intensifier le parcours marchand pour avoir un véritable effet de levier sur l’attractivité et le dynamisme du cœur de ville. Pour renforcer le commerce de proximité, la mise en place d'un nouveau parcours marchand est donc en cours.

Le parcours marchand, une brique d’un programme plus global de redynamisation

Le parcours marchand est un point important pour la redynamisation du cœur de ville, mais il doit s’inscrire dans un programme d’actions plus global. Pour rendre le centre-ville plus accueillant, dans le prolongement de la charte des terrasses ou du plan façades déjà actifs, la Ville de Sens a démarré la rénovation de certains de ses monuments (marché couvert et Hôtel de ville), travaille à l’amélioration de la signalétique, à l’uniformisation du mobilier et des équipements urbains. Des projets d'aménagement urbain intègrent également ce programme : requalification et piétonisation de certaines places, acquisition et reconversion de la pointe nord de l'Ile-d'Yonne, reconversion de certains sites et aménagements des berges. Sur le plan de la mobilité, la municipalité a prévu un nouveau schéma de circulation et de stationnement et a expérimenté une navette autonome lors de sa foire annuelle. Elle travaille également à des liaisons douces entre la gare et le quartier de l’Amande.

Cet atelier nous a permis de partager l’engouement du maire de Sens pour sa ville et tout ce qu’elle a pu mettre en œuvre dans le cadre d’un parcours marchand qui est essentiel pour toutes les collectivités qui cherchent à redonner de l’attractivité à leur centre-ville. Ce que je retiens plus particulièrement de mon côté, c’est la navette autonome qui a été mise en place. A Longwy, nous avons deux centres villes, un centre-ville bas et un centre-ville haut, et nous devons trouver le moyen d’assurer la communication entre les deux de façon fluide et quasiment individualisée. La navette autonome est donc une piste à creuser ! 

Sylvie Bernt, directrice générale des services de la Ville de Longwy
Haut de page