Localtis
Jean-Noël Escudié / PCA

Tourisme - Renforcement des moyens pour promouvoir la destination France

Tourisme, culture, loisirs

Dans la droite ligne de la stratégie annoncée par le Premier ministre lors du comité interministériel du tourisme, le 26 juillet (voir notre article ci-dessous du 27 juillet 2017), le conseil de pilotage du tourisme a tenu sa première réunion le 10 octobre. Présidée par Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères en charge du tourisme, cette réunion s'est tenue en présence de plusieurs ministres et secrétaires d'Etat, ainsi que de représentants des collectivités territoriales et de professionnels du secteur.

Trois axes de travail prioritaires

Ce premier conseil de pilotage du tourisme a défini trois axes de travail jugés prioritaires : la promotion de la destination France, afin d'atteindre l'objectif de 100 millions de visiteurs internationaux par an et de 50 milliards d'euros de recettes touristiques à l'horizon 2020 (voir notre article ci-dessous du 11 juillet 2017), l'amélioration de la qualité de l'accueil touristique et le développement de l'investissement pour permettre une montée en gamme de l'offre française.
Sur le premier axe, le conseil de pilotage a notamment dégagé "un large accord sur la nécessité d'une mobilisation collective pour augmenter les fonds publics et privés alloués à la promotion de la destination France". L'idée est de consacrer "collectivement" un euro par touriste international d'ici à 2022. En attendant - et "afin de déterminer les meilleurs moyens de structurer cet effort collectif" -, le conseil de pilotage a décidé de créer une mission d'information sur le financement de la promotion du tourisme. Elle sera présidée par Christian Mantéi, le directeur général d'Atout France.
Le conseil de pilotage a également décidé de renforcer la promotion de la marque "Qualité tourisme", ainsi que des marques "Tourisme et handicap" et "Destination pour tous" (cette dernière n'ayant pourtant jamais réussi à décoller depuis plusieurs années).

Rénovation du parc touristique : on réfléchit

Autre point important, qui était toutefois prévisible : le conseil a choisi de pérenniser le dispositif des contrats de destination, dans lesquels les collectivités territoriales sont fortement mobilisées. D'autres décisions ont également été prises au cours de ce conseil, comme le lancement de la deuxième phase de l'agrégateur de données DataTourisme ou le soutien au réseau d'incubateurs France Tourisme Lab.
Sur la question, lourde d'enjeux financiers, du renforcement de l'investissement pour permettre une montée en gamme de l'offre française, le conseil de pilotage du 10 octobre s'en est tenu à une approche très prudente. Il s'est en effet contenté de lancer une mission d'information chargée d'identifier les propositions susceptibles de faciliter la rénovation du parc privé d'hébergements touristiques, notamment dans les stations littorales vieillissantes et dans les stations de montagne.

Haut de page