Respect des principes républicains : Marlène Schiappa va déployer des référents laïcité dans les départements

La mise en place et l’animation d’un réseau de référents laïcité dans les territoires est une mesure préconisée par le préfet Pierre Besnard dans son rapport remis mercredi 7 avril 2021 à Marlène Schiappa la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la citoyenneté.
Sans attendre l'adoption du projet de loi visant à conforter le respect des principes de la République qui était encore en cours d'examen devant le Sénat lundi 12 avril après avoir été adopté par l'Assemblée nationale en procédure accélérée, les principales recommandations du rapport Besnard vont faire l’objet d’une mise en œuvre au sein des administrations de l’Etat, a annoncé Marlène Schiappa. La ministre veut accélérer "pour défendre la laïcité dans les territoires". Le rapport formule des recommandations appelant "une mise en œuvre rapide et concrète […] et, notamment, la désignation dans chaque département d’un référent laïcité au sein de préfecture". Il serait un "véritable interlocuteur des acteurs locaux, en charge de la formation des agents de terrain et de la mise en œuvre d’un dispositif de signalement interne". Le communiqué du ministère mentionne aussi "le renforcement de la formation à la laïcité de ces référents territoriaux, comme de leurs adjoints" ainsi que "la désignation d’un référent laïcité de proximité auprès de chaque centre hospitalier, de chaque délégation départementale de l’ARS et des EPCI de plus de 20.000 habitants".

"La laïcité est un principe fondamental de la République" qui […] est "aujourd'hui l’objet de nombreuses atteintes", estime le gouvernement qui porte actuellement le projet de loi visant à conforter le respect des principes de la République en cours d'examen devant le Sénat. "Je veux que l’ensemble des agents soient formés au principe de laïcité d’ici 3 ans", a déclaré la ministre qui souhaite une "mobilisation, au plus près du terrain".

Fin novembre 2020, dans une allocution diffusée sur Twitter pour rendre hommage au professeur Samuel Paty, victime du terrorisme, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin avait elle aussi fait part de sa volonté de "déployer dans toutes les administrations des référents laïcité" et de "systématiser les formations sur ces sujets sensibles". De tels référents existent déjà, mais "personne ne les saisit", avait-elle estimé dans l'entretien accordé à La Croix.  

Plus généralement, la question sensible de la laïcité est à nouveau au cœur de l'actualité.  Matignon doit trancher dans les prochaines semaines sur le devenir de l'Observatoire de la laïcité. Marlène Schiappa, la ministre chargée de la Citoyenneté l'a confirmé ces derniers jours devant le Sénat : le gouvernement veut faire "évoluer le portage de la laïcité".  Et cela ne passera "pas nécessairement par le maintien de l'Observatoire", dont le mandat du président et ex-ministre socialiste Jean-Louis Bianco vient d'expirer, a-t-elle précisé.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle