Personnes âgées - Seconde revalorisation de l'année pour le minimum vieillesse

Un décret du 20 octobre 2014 revalorise le montant du minimum vieillesse ou, plus précisément, celui de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), qui en est la principale composante. Le montant de l'Aspa passe ainsi, pour une personne seule, de 791,99 à 800 euros par mois, soit 9.600 euros par an. Pour un couple, le nouveau montant est de 1.242 euros par mois, soit 14.904 euros par an.
La revalorisation prend effet à compter du 1er octobre et s'appliquera donc aux prestations versées au début de novembre. Dans les deux cas, il s'agit d'un montant maximal, l'Aspa étant une allocation différentielle qui prend en compte les autres revenus éventuels du retraité.
Cette revalorisation exceptionnelle de l'Aspa sera prise en charge par le fonds de solidarité vieillesse (FSV), pour un coût annuel estimé à 50 millions d'euros. Celui-ci est déjà pris en compte par le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 (PLFSS), dont l'examen vient de commencer à l'Assemblée nationale.

Une prestation en hausse depuis plusieurs années

Manuel Valls s'était engagé à mettre en œuvre ce "coup de pouce" lors son discours de politique générale du 16 septembre dernier, avant le vote de confiance de l'Assemblée nationale. La revalorisation prévue par le décret est modeste (1%) mais, dans un communiqué du 22 octobre, Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, précise néanmoins que "cette mesure renforce le pouvoir d'achat des retraités modestes qui perçoivent ce minimum vieillesse", puisque "plus de 550.000 retraités bénéficieront ainsi de près de 100 euros supplémentaires par an".
En outre, il s'agit de la seconde hausse de l'année pour l'Aspa et le minimum vieillesse. Elle intervient en effet après celle de 0,6% accordée le 1er avril dernier, et qui correspondait à la revalorisation annuelle traditionnelle.
Depuis plusieurs années, l'Aspa et le minimum vieillesse ont ainsi bénéficié d'une revalorisation significative. Sous le précédent quinquennat, ces prestations avaient ainsi bénéficié d'une hausse de 25% en cinq ans, en même temps que l'allocation aux adultes handicapés (voir notre article ci-contre du 16 avril 2012).

Jean-Noël Escudié / PCA

Référence : décret 2014-1215 du 20 octobre 2014 portant revalorisation de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Journal officiel du 22 octobre 2014).

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle