A Strasbourg, pour lutter contre l'obésité, le sport est prescrit sur ordonnance médicale (67)

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Bas-Rhin

Un diagnostic ayant révélé des taux d’obésité et de diabète particulièrement élevés au sein de la population strasbourgeoise, les élus municipaux ont mis en place un large partenariat qui permet aux généralistes de la ville de prescrire une activité physique régulière et modérée gratuite à leurs patients. Cinq mois après son lancement, l’expérimentation, commencée en novembre 2012, semble remporter l’adhésion des médecins comme des patients.

Impliquée depuis plus de 100 ans dans la santé, la ville de Strasbourg a mené entre 2008 et 2010 un diagnostic sur l’état de santé de ses administrés. Celui-ci a révélé un taux d’obésité et de diabète parmi les plus élevés de France : 18,6 % chez les adultes contre 15 % en moyenne sur le territoire national. La ville a également signé un contrat local de Santé (CLS) avec tous les partenaires concernés, l’agence régionale de santé (ARS), la préfecture, le régime local d’assurance maladie (spécifique à l’Alsace et la Moselle) ainsi que l’Education nationale. L’un des axes principaux d’action de ce CLS est d’organiser l’activité physique des malades en surpoids. L’idée a été portée par le conseiller municipal délégué à la santé, également médecin, Alexandre Feltz. Ce dernier est formel : l’activité physique devrait être prescrite, comme un médicament, aux malades souffrant d’obésité. "Pour soigner le diabète, conséquence directe d’une surcharge pondérale, 30 minutes d’activité physique par jour sont plus efficaces que le meilleur des médicaments. Ce n’est pas étonnant : au début du 19e siècle, la grande majorité de la population consacrait huit heures par jour à une activité physique. Aujourd’hui, la plupart y consacre moins de 30 minutes." D’où la décision de la ville de faire bénéficier les personnes concernées de la gratuité de pratiques sportives adaptées dès lors qu’elles sont munis d’une ordonnance médicale.

Le patient choisit avec un éducateur sportif la pratique qui lui convient

Tous les généralistes de Strasbourg ont été informés de la décision de la ville. Ceux qui souhaitent contribuer à cette opération prescrivent donc une activité sportive - modérée mais régulière - à leurs patients diabétiques et obèses, en leur expliquant qu’ils peuvent s’inscrire gratuitement aux activités proposées par la ville. Muni de cette ordonnance, le patient volontaire prend rendez-vous avec un éducateur sportif municipal au stade de la Meinau, pour choisir avec ce dernier, au cours d’un entretien d’une heure environ, l’activité sportive qui lui convient le mieux. L’offre des activités proposées est large. Elle va de la randonnée en ville, au vélo, en passant par la marche nordique, les sports doux comme le taï chi, le yoga, la gym tonique et sportive, l’athlétisme, l’aviron, l’aqua-gym, etc. L’éducateur sportif, après l‘entretien, informe par courriel le généraliste du choix effectué par le patient.

Une promotion du sport auprès de patients d’origine modeste

L’opération, soutenue par les partenaires du CLS, coûte 150.000 euros pour la première année d’expérimentation. En plus de l’éducateur sportif, la ville de Strasbourg met à disposition un chargé de mission qui coordonne l’action."Comparé à ce que coûtent le traitement du diabète et les accidents cardio-vasculaires par exemple, c’est dérisoire", insiste l’élu. L’objectif de départ était de convaincre 400 patients durant l’année d’expérimentation. Après cinq mois seulement de fonctionnement, ils étaient déjà 150, envoyés par plus de 100 généralistes sur les 350 que compte Strasbourg intra-muros. Pour le conseiller municipal à la santé, ces résultats sont très encourageants, d’autant que la montée en puissance de l’opération a été très rapide.
"Ce qui me satisfait par-dessus tout, conclut-il, c’est que nous touchons des malades d’origine modeste qui ne peuvent pas financièrement et culturellement accéder aux activités sportives, alors qu’elles sont indispensables à leur santé".

Une évaluation de l’action est en cours. Celle-ci permettra de définir les orientations futures de l’action.

Jean-Luc Varin / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Commune de Strasbourg

Nombre d'habitants :

264000
1 place de l'Étoile
67076 Strasbourg cedex
courrier@strasbourg.eu

Roland Ries

Maire

Alexandre Feltz

Conseiller municipal à la Santé
Haut de page