Localtis

Un AMI sur la data city à l'échelle des villes moyennes

Publié le
par
Lucas Boncourt / EVS pour Localtis
dans

Smart city

La Banque des Territoires a lancé avec OpenDataFrance un appel à manifestation d'intérêt sur la thématique "Cœur de ville et données". Objectif : favoriser l'émergence d'usages de la donnée qui pourraient être déployés sur l'ensemble des villes du programme Action Coeur de ville.

La donnée est au cœur des projets smart city et cette dernière n'est pas réservée aux métropoles. Un double constat qui a conduit la Banque des Territoires à lancer un appel à manifestation d'intérêt (AMI) sur les usages de la donnée dans les villes moyennes. Ciblant les villes du programme Action Cœur de ville (ACV), il vise à explorer "l’apport des données, tant dans l’aide à la décision publique que dans l’optimisation ou la création de services, afin de qualifier ou de répondre aux problématiques récurrentes de ces territoires : revitalisation du commerce de proximité, mobilité, offre culturelle ou encore logement".

Mobilité, commerce, culture et logement

Concrètement, cet AMI s'adresse aux villes du programme ACV souhaitant utiliser des données pour créer des applications nouvelles, enrichir un service existant ou élaborer des diagnostics, en particulier sur les grandes thématiques du programme ACV commerce, mobilité, culture et logement. Les données mobilisées pour ces expérimentations pourront être issues des collectivités locales, d'organismes publics et parapublics, d'entreprises partenaires de la collectivité ou encore de données collectées par des citoyens (crowdsourcing). Il pourra s'agir de données ouvertes ou non, l'objectif étant de lister les jeux de données non ouverts présentant un intérêt pour l'ensemble des territoires et ayant vocation à être normalisées pour intégrer le socle commun des données locales créé par OpenDataFrance. 

Projets duplicables et données normalisées

L'AMI est ouvert pendant trois mois depuis le 5 octobre (ici le formulaire de candidature). Il prévoit de sélectionner cinq territoires pour expérimenter des projets "apportant une amélioration significative à des situations existantes". Les candidats doivent être "bénéficiaires du programme ACV et posséder déjà une certaine maturité en termes d’ouverture des données ou d’usages numériques". La Banque des Territoires prendra en charge à 100% des frais d'accompagnement des territoires par des consultants spécialisés, OpenDataFrance assurant la coordination des cinq projets. Ces expérimentations permettront d'évaluer la pertinence du service ou de l'analyse s'appuyant sur des données locales ; de vérifier l'opportunité de produire des données pérennes et standardisées dans les quatre domaines ; de valider les conditions de déploiement de ce même service dans d’autres territoires.

Dossier à remettre avant décembre

Un jury sélectionnera les collectivités retenues dans ces expérimentations à partir du 3 décembre 2019. Les critères de sélection seront fondés sur la pertinence de l'expérimentation au regard des thématiques cœur de ville ; la préexistence d'expériences locales dans ce domaine (observatoire du commerce, du stationnement, application touristique, de mobilité…), la capacité de la collectivité à assurer un suivi du projet (référent donnée, référent métier…) et enfin le partage des travaux avec les autres collectivités. L’expérimentation durera de 6 à 9 mois et donnera lieu à une synthèse d'ici la mi-2020, les bonnes pratiques ayant vocation à être diffusées aux 222 communes du programme ACV. 

Haut de page