Un appel à projets pour "réinventer le patrimoine"

Le patrimoine culturel est l'un des principaux atouts touristiques de la France, avec plus de 44.000 monuments historiques classés ou inscrits, près de 100.000 emplois et quelque 15 milliards d'euros de retombées économiques. Mais les propriétaires de ces monuments ont du mal à financer les travaux nécessaires à leur préservation, et, dans un contexte de raréfaction des fonds publics, sont souvent amenés à s'engager dans des projets de valorisation et de gestion commerciale de services touristiques marchands comme l'hébergement, la restauration, les activités de loisirs ou d'animation culturelle…
C'est cette piste qui a poussé le gouvernement, avec la Banque des Territoires et Atout France, à lancer un appel à projets "Réinventons le patrimoine" pour accompagner le développement de ce type de projets.
Dix projets seront sélectionnés. Ils bénéficieront à partir du 1er janvier 2020 d'un accompagnement en ingénierie piloté par Atout France et la Banque des Territoires, avec notamment la mobilisation d'un maximum de 20 jours d'expertise Atout France, une capacité de cofinancement d'études complémentaires (taux maximum de cofinancement fixé à 50%) et un appui technique de tous les partenaires institutionnels participant à l'appel à projets. "Le présent dispositif ne vise pas à participer au financement du projet, précise bien le cahier des charges, mais intervient en amont de celui-ci." Il ne concerne pas les projets qui ont vocation à être totalement subventionnés ni exploités par la puissance publique, le but étant davantage de développer une filière d'acteurs intéressés par la valorisation touristique du patrimoine historique.
L'appel à projets s'inscrit dans le cadre du comité interministériel du tourisme (CIT) du 17 mai 2019, qui avait décidé de la création d'un fonds d'ingénierie, première étape pour favoriser l'émergence de tels projets.
Les collectivités locales et EPCI, les établissements publics et les syndicats mixtes mais aussi les associations de loi 1901 d'intérêt général et les fondations peuvent y participer, le projet concerné pouvant porter sur plusieurs usages (culturel, événementiel, hébergement, tiers-lieux, animation locale) ou être à vocation unique, notamment hôtelière ou événementielle.
Parmi les critères de sélection : la capacité du projet à structurer une offre touristique répondant aux critères d'intérêt d'exploitants privés et investisseurs, apte à supporter la majorité des coûts d'investissement initiaux et les futurs coûts de réinvestissement, sa capacité à offrir une expérience touristique remarquable, pour générer des flux internationaux notamment. Le degré de mobilisation et de l'intégration dans le territoire sera également scruté de près. Enfin, une attention particulière sera donnée au caractère innovant et à l'ambition de développement durable du projet.
Réponse attendue au plus tard le 15 novembre 2019, pour une annonce des lauréats avant le 31 décembre. Pour en savoir plus : ingenierie@atout-france.fr

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle