Candidatures ouvertes pour le troisième Loto du patrimoine et le Pass patrimoine se précise

Stéphane Bern et Franck Riester ont lancé la troisième saison de la mission de sauvegarde du patrimoine - et donc du Loto du patrimoine -, avec la possibilité pour chaque Français de signaler un monument en péril, évoquant au passage le futur "Pass patrimoine".

Le 24 octobre, à l'occasion de l'ouverture du Salon international du patrimoine culturel au Carrousel du Louvre à Paris, Stéphane Bern et Franck Riester, le ministre de la Culture, ont lancé, en présence de Brigitte Macron, la troisième saison de la mission de sauvegarde du patrimoine confiée par le président de la République à l'animateur de télévision. Comme les précédentes, celle-ci se conclura, à l'automne prochain, par la troisième édition du Loto du patrimoine.

3.500 sites signalés en deux ans

Ce lancement intervient alors que, de l'aveu même de la directrice adjointe de la Française des jeux, la montée en charge de la deuxième édition du loto est "plus lente" que l'an dernier. La FDJ maintient toutefois son objectif "ambitieux" d'une collecte comprise entre 25 et 30 millions d'euros, contre 22 millions l'an dernier.

Le lancement de cette troisième saison marque aussi, pour chaque Français, la possibilité de signaler un monument en péril sur le site mission.bern.fr, commun à la mission et la Fondation du patrimoine. Cette possibilité est ouverte jusqu'au 31 décembre, avant une phase de sélection de projets qui s'étalera sur plusieurs mois. Par ailleurs, Franck Riester a confirmé que "comme l'an dernier, l'État abondera pour soutenir l'engouement des Français pour le patrimoine".

En deux ans, 3.500 sites ont ainsi été signalés et 390 projets sélectionnés (269 en 2018 et 121 en 2019). Et plus de 130 projets sont déjà en cours de réalisation ou terminés, pour un montant total de travaux de l'ordre de 212 millions d'euros. Aux 25 millions d'euros apportés par le Loto du patrimoine s'ajoutent en effet 30 millions déjà engagés par la Fondation du patrimoine sur ces projets, 14 millions de crédits exceptionnels accordés par le ministère de la Culture et 10 millions de dons, mécénats et parrainages par le biais de la mission Bern ou de la Fondation. Comme annoncé, la part des projets sur des sites non protégés au titre des monuments historiques s'est accrue en 2019 (43% contre 26% en 2018), de même que celle des projets concernant des propriétaires privés ou associatifs (49% contre 36%).

Le Pass patrimoine, "deuxième étage de la fusée"

Stéphane Bern a également profité de cette journée pour confirmer le prochain lancement – sans toutefois de date précise – du "Pass patrimoine". Qualifiant ce dispositif de "deuxième étage de la fusée" de la sauvegarde du patrimoine, l'animateur a expliqué qu'"avec ce pass, on va pouvoir visiter un maximum de monuments, en acquittant un forfait annuel, selon le modèle du National Trust en Angleterre". Les sommes ainsi recueillies iront "à la restauration du patrimoine, par les propriétaires, les associations et les collectivités territoriales". Le Pass patrimoine permettra ainsi de visiter 400 châteaux en illimité, pour un coût de 79 euros en solo et de 140 euros en duo.

Pour sa part, Célia Vérot, la directrice générale de la Fondation du Patrimoine, a saisi l'occasion pour exprimer ses craintes sur la remise en cause, prévue dans le projet de loi de finances pour 2020, de la déduction fiscale pour le mécénat des grandes entreprises. Elle redoute en effet que cette mesure "handicape le mécénat des entreprises et leur donne un signal négatif". Selon elle, "cette mesure offre un petit bénéfice budgétaire, mais a en réalité un grand coût. Si on met un euro de dépenses fiscales sur le mécénat, il y a deux euros qui reviennent dans la poche de l'État en TVA, en charges sociales...". Dans ces conditions, "mieux vaut entretenir l'élan que le raboter"...

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle