Meuse

Un atelier Santé Ville à Bondy (Seine-Saint-Denis)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Depuis 2005, le centre municipal de santé de Bondy s'est doté d'un atelier Santé Ville (ASV), chargé d'assurer la coordination des actions de santé menées dans les quartiers bondynois relevant de la politique de la ville. L'objectif de l'ASV est de développer des programmes de santé adaptés au niveau local, sur des thèmes prioritaires, en rapprochant acteurs et professionnels de la santé, si possible avec la participation des habitants.

Le 14 décembre 1999, le Comité interministériel des villes, après avoir approuvé la conclusion d'une étude conduite par le Haut Comité de santé publique indiquant que "les personnes en situation de précarité présentent toutes des états de santé fragilisés par les difficultés qu'elles rencontrent pour accéder aux soins", décide de la mise en oeuvre des ateliers Santé Ville (ASV) dans le cadre du volet santé des contrats de ville. Ces ASV s'inscrivent dans les priorités régionales des programmes d'accès à la prévention et aux soins et de la lutte contre les exclusions et doivent permettre une articulation dynamique entre la politique de la ville et la politique de santé, afin de contribuer à la réduction des inégalités territoriales de santé.

Etat des lieux, dépistage et prévention

En 2005, l'ASV est créé à Bondy grâce à la Ddass de Seine-Saint-Denis et à la Délégation interministérielle à la ville (DIV) qui ont mobilisé les principales institutions concernées  notamment  les caisses primaires et régionales d'assurance maladie (CPAM, Cramif). Les subventions de la DIV et le financement d'un salaire de coordonnateur (environ 26.000 euros annuels) par la municipalité de Bondy ont permis au projet de voir le jour. L'ASV se donne d'emblée pour objectif de réaliser un diagnostic sanitaire local en travaillant en partenariat avec les réseaux locaux et parmi eux, la protection maternelle et infantile, les assistantes sociales, les infirmières scolaires, l'association des femmes-relais, les maisons de quartier... Cible visée : les habitants des quartiers les plus en difficulté avec pour but d'étudier l'offre de soins existante et de pointer les manques. Par ailleurs, l'ASV recoupe les données épidémiologiques avec les principaux indicateurs socio-économiques. Suite à cet état des lieux sanitaire et social l'ASV a énoncé une dizaine d'axes prioritaires (choisis parmi les 50 priorités définies par la Ddass de Seine-Saint-Denis) dans une perspective de politique locale de santé publique : amélioration de l'accès aux droits et aux soins, promotion de la planification familiale, éducation de la population en matière de prévention, lutte contre l'obésité et le diabète, prévention des conduites addictives, dépistage des pathologies courantes, travail des infirmières scolaires et des femmes-relais sur les violences faites aux femmes (prévention de l'excision, mariages forcés...), prévention des maladies sexuellement transmissibles, santé mentale, lutte contre le saturnisme et consolidation du travail en réseau. De même, l'ASV peut intervenir dans le cadre de formations ou de soutien technique des partenaires locaux. Les infirmières scolaires ont ainsi été formées à la méthodologie de projets grâce à la collaboration de la Cramif, dans le but de développer et de renforcer partenariats et réseaux locaux.

Les aléas et les succès de la démarche

Si les ASV sont censés être l'occasion de travailler les ressorts de la participation des habitants, Xavier Samson, le coordonnateur de l'ASV de Bondy, précise que "la démarche participative est un apprentissage, à la fois pour les habitants et pour les professionnels, car elle modifie les façons de travailler". Toutefois, un atelier théâtral de prévention a pu être mis en place avec des jeunes résidents du foyer de jeunes travailleurs, et une association d'habitantes (Soleil Santé) organise régulièrement avec l'aide des femmes-relais, des réunions d'informations sur le dépistage du cancer du sein. Autre problème rencontré : la pérennité des financements. Mais pour Xavier Samson, il s'agit juste de roder le fonctionnement de l'ASV, d'autant qu'à ses yeux, l'initiative a le mérite d'avoir porté une "véritable innovation en permettant de faire accélérer localement les programmes de santé publique en les adaptant vraiment aux besoins des habitants, loin des campagnes nationales qui peuvent parfois ne pas prendre en compte les spécificités locales.


Adels, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Centre municipal de santé

38, avenue de la République
93140 Bondy
01 48 50 41 65
01 48 50 41 64
Nombre d'habitants : 55000

Xavier Samson

Coordinateur de l'atelier Santé Ville
x.samson@ville-bondy.fr
Haut de page