Associations - Un guide pour les groupements d'employeurs associatifs du sport et de l'animation

Le ministère chargé de la Vie associative, le ministère des Sports et l'Avise (Agence ingénierie et service pour entreprendre autrement) viennent d'éditer un guide dédié aux groupements d'employeurs (GE) associatifs. Intitulé "Accompagner les groupements d'employeurs associatifs", il s'adresse plus particulièrement aux secteurs du sport, de l'animation et de l'éducation populaire.
Cette publication met à leur disposition des outils pratiques et méthodologiques pour réaliser au mieux leur mission de conseil et d'accompagnement des groupements d'employeurs associatifs. Elle se structure en quatre parties : "Ce qu'il faut savoir sur le GE" ; "Accompagner la création d'un GE" ; "Suivre et conseiller le fonctionnement et le développement d'un GE" ; "Boîte à outils pour la création de GE". Elle décrit notamment les avantages du GE pour les institutionnels. Le GE peut ainsi être "un outil au service d'un projet territorial du sport et de l'animation", "contribuer à accroître les complémentarités entre structures associatives et collectivités locales" ou encore devenir "un levier pour la professionnalisation et la structuration" des secteurs d'emploi du sport et de l'animation. A noter un chapitre intéressant qui s'évertue à détruire les idées reçues sur le GE ("une nouvelle structure lourde à gérer pour les bénévoles", "une perte d'identité ou d'indépendance pour l'association", etc.).
Association réunissant plusieurs structures qui se regroupent pour embaucher du personnel qu'elles ne pourraient employer seules, le groupement d'employeurs associatifs recrute des salariés qu'il met exclusivement à disposition de ses adhérents. Le dernier recensement effectué en compte 251 dans les champs du sport, de l'animation et de l'éducation populaire, dont 82% relevant exclusivement du sport, 13% du secteur mixte sport-animation et 5% de l'animation-jeunesse-éducation populaire. Les GE totalisent 1.700 salariés. Leur développement soutenu, depuis une dizaine d'années, répond à des stratégies de mutualisation de la part des associations, le plus souvent avec le soutien de l'Etat et des collectivités locales. Il s'en crée une trentaine chaque année sur tout le territoire, avec de fortes disparités : neuf régions totalisant 84% des GE. Ils sont par exemple quasi inexistants en Ile-de-France. Le tennis est la discipline qui fait le plus appel à ces structures : 83 GE constitués, soit 40% du total du secteur sportif. Enfin, si les GE purement sportifs sont composés de peu de membres (72% d'entre eux ne comptent que cinq adhérents), le secteur sport-animation regroupe plus d'employeurs : 74% de ses GE comptent plus de 20 membres.

En Auvergne, un guichet unique en ligne pour les acteurs du sport
Deux ans après la mise en place d'un guichet unique "physique" du sport à Clermont-Ferrand, l'Auvergne a désormais son guichet virtuel. Destiné à accompagner les acteurs du secteur sportif dans leur projet d'emploi ou de formation, il centralise l'information dans ces domaines afin de faciliter l'ensemble des démarches et d'identifier les bons interlocuteurs. Il s'adresse aux structures sportives, pratiquants et licenciés, salariés, bénévoles, demandeurs d'emploi et sportifs de haut niveau. Ses financeurs et partenaires sont : le Fonds social européen, le conseil régional d'Auvergne, Pôle emploi, la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi, Uniformation et Agefos-PME.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle