Environnement - Un nouvel outil de mesure de la biodiversité pour les départements

Déjà à l'origine d'un dispositif d'évaluation des besoins territoriaux en couverts apicoles (1), le réseau "Biodiversité pour les abeilles", qui réunit 275 partenaires scientifiques, agricoles et apicoles, s'apprête à lancer un nouvel outil d'aide à la décision plus généraliste en matière de gestion de la biodiversité. Destiné entre autres aux départements et collectivités, cet outil leur permettra d'apprécier en toute simplicité, sur une échelle comprise de 1 à 10, le niveau de ressources accordé sur leur territoire à la biodiversité. Il intègre donc les spécificités locales propres à chaque collectivité : variété des cultures et de leurs surfaces, étendue et nature des espaces verts, existence ou non de corridors biologiques, gestion du mode d'occupation de l'espace, etc. Tous les membres du réseau étant à la fois des experts de la biodiversité nécessaire à l'alimentation de l'abeille et de farouches défenseurs d'une agriculture plus durable, ils comptent ainsi mettre en oeuvre leur principal engagement consistant à semer des jachères apicoles (1.000 ha actuellement, 10.000 prévus d'ici 2010). Présenté officiellement le 8 avril prochain aux deuxièmes assises du réseau, et prochainement mis à disposition sur son site internet, l'outil met en avant le rôle de ces zones de compensation biologique, "ces véritables garde-manger pour l'entomofaune" où la biodiversité peut être protégée et la fonction de pollinisation assurée.

 

Morgan Boëdec / Victoires éditions

 

(1) Types de terrains facilitant le mode d'alimentation des abeilles.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle