Une roulotte connectée irrigue le territoire des Monts d’Arrée (29)

Avec une densité de 20 habitants/km², le territoire de Monts d’Arrée Communauté révèle des besoins essentiels de mobilité et de communication. En réponse à ceux-ci, les acteurs du territoire ont mis en place une roulotte connectée itinérante. Ti Liamm, la maison du lien en breton, propose, au centre des bourgs et à intervalles réguliers, un accueil, une écoute et des outils numériques.

Depuis une dizaine d’années, l’espace de vie sociale (EVS) offre aux habitants des villages ruraux des territoires de Yeun Elez et de Monts d’Arrée, une multitude de services : animation jeunesse, accompagnement à la scolarité, accès numérique, loisirs, accueil itinérant… En 2018, le renouvellement du contrat de l’espace de vie sociale est concomitant à la création de Monts d’Arrée Communauté, nouvelle communauté de communes regroupant ces deux territoires. C’est l’occasion d’un diagnostic de l’espace de vie sociale qui met en lumière deux besoins essentiels : la mobilité et la communication dans cette « zone blanche » en termes numériques. Une animation itinérante déjà en place sur le territoire des 12 communes confirme ce diagnostic et conduit les décideurs à choisir une roulotte qui propose des services numériques.  

Économie circulaire pour la maison nomade

Décision prise, le choix se porte sur la Tiny House, petite maison en bois posée sur une remorque, dont le concept a été développé aux États-Unis dans les années 2000. L’étude de plusieurs options conduit à un choix écoresponsable avec Ty Rodoù, la tiny house bretonne, développée par une entreprise locale, Batik Charpente : sa construction avec des matériaux à faible énergie grise*, son petit volume, sa conception bioclimatique en font un bâtiment issu de la filière locale et peu énergivore. Concernant la roulotte des Monts d’Arrée, Gurvan Guedez, animateur de vie sociale au sein de l’association Epal précise : « Nous souhaitions un travail local qui stimule l’économie du territoire de manière durable. Concrètement, on tracte un bâtiment pouvant accueillir jusqu’à dix personnes, avec l’eau et l’électricité, le confort et la durabilité d’un bâti classique, sans les inconvénients. » Coût de la maison roulante : 30.000 €, financés pour les trois-quarts par la Caisse des allocations familiales (Caf) et pour 25 % par la communauté de communes.

Accueil numérique pour l’accès aux droits

Première mission de la Tiny House : la mise à disposition des habitants d’outils numériques, afin qu’ils accèdent à leurs droits sociaux. « Au-delà, nous avons un rôle d’accueil et d’écoute. En étant ainsi sur place, nous faisons une sorte de diagnostic permanent du territoire », témoigne Gurvan Guedez. En effet, la roulotte connectée s’installe tour à tour dans les quatre bassins de vie pour une à deux semaines au maximum : « Nous revenons régulièrement et assez rapidement afin de construire et préserver le lien ». Mais l’innovation ne s’arrête pas là : « La roulotte est notre espace de travail. Nous acquérons ainsi une connaissance de plus en plus précise des bourgs, des habitudes de leurs habitants, des rythmes de vie, ce qui nous permet de proposer des actions en phase avec les gens. » Cette manière agile de travailler rend l’action de vie sociale de plus en plus pertinente. Ainsi, la visite du Préfet pour un tout autre sujet a débouché sur le financement d’un poste de conseillère numérique au sein d’Epal, l’association titulaire du contrat de vie sociale et porteuse de l’expérimentation. Pendant l’été 2020, les spectacles de rue, jeux de pistes et autres animations organisées autour de Ti Liamm ont attiré plusieurs centaines de personnes, preuve supplémentaire que ce choix d’itinérance a sa pertinence.

Une offre de services visible

Un autre atout majeur de Ti Liamm est sa visibilité immédiate : « La Tiny House est une réponse visible, contrairement à une permanence dans des locaux existants. Clairement identifiable, la roulotte est maintenant connue des habitants. De plus, elle induit une ambiance de convivialité et une curiosité. Quand la tiny house s’installe sur la place du bourg, tout le monde voit qu’il se passe quelque chose », constate Anne Rolland, vice-présidente de Monts d’Arrée Communauté et maire de Brasparts. Solution nouvelle en forme de clin d’œil, proche des habitants, la Tiny house implique aussi la patience : « Nous voulons avancer avec les habitants qui ont besoin de temps pour se saisir de ces solutions novatrices en termes d'accueil et de relais d'informations. Après deux années intenses en propositions et expérimentations, nous acceptons une certaine lenteur, nécessaire notamment aux personnes les plus isolées. »

Perspectives : plus de services aux habitants

Ti Liamm accueille actuellement les habitants trois matinées par semaine de 10 h 00 à 12 h 00. En septembre 2021, une conseillère numérique sera présente, une demi-journée supplémentaire. Et les perspectives d’évolution de la roulotte connectée ne s’arrêtent pas là. Sentir in situ les besoins de la population ne suffit pas : « Notre objectif est de les associer à la construction des projets », poursuit Gurvan Guedez. Il imagine aussi que la roulotte soit utilisée par d’autres associations : « Nous sommes les seuls à être partout sur le territoire, il y a donc beaucoup de possibilités. De plus, les élus qui, dans ces petites communes, sont des habitants, sont nos premières personnes-ressources, ce qui est extraordinaire sur ce territoire. » On le comprend, la personnalité de l’animateur d’une Tiny House a son importance. « La personne en charge de l’animation doit être choisie pour ses qualités professionnelles bien sûr, mais aussi pour sa personnalité chaleureuse et sa posture d’écoute. Il importe qu’il y ait une cohérence entre la maison roulante et la personne qui y accueille les habitants », conclut Anne Rolland.

*L’énergie grise désigne la quantité d’énergie utilisée pour un produit, de sa fabrication à son recyclage, en passant par le transport et l’emballage, sans toutefois prendre en compte l’énergie consommée pour l’utilisation de ce produit.

Chiffres clés

  • 30.000 € : coût de la Tiny House
  • 10 personnes : capacité d’accueil
  • 20 habitants/km² : densité du territoire

Monts d’Arrée Communauté

Nombre d'habitants :

8000

Nombre de communes :

12
12 route de Plonévez du Faou
29530 Loqueffret

Anne Rolland

Vice-présidente, en charge de la commission vie des habitants

Epal association

10 rue Nicéphore Niépce
29200 Brest

Gurvan Guedez

Animateur de vie sociale