Jean-Noël Escudié / P2C pour Localtis

En bref - Vers l'instauration d'une prime en 2019 pour les aides-soignants des Ehpad publics

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Emploi

Intervenant le 9 janvier sur BFMTV et RMC, Agnès Buzyn a annoncé qu'elle "travaille aujourd'hui sur une prime pour les aides-soignants dans les Ehpad" (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). La ministre des Solidarités et de la Santé a affirmé en effet que "la pénibilité dans ce travail [...] doit être reconnue" et "qu'il y a vraiment une difficulté particulière" pour cette catégorie professionnelle, qui joue un rôle essentiel au sein des Ehpad. Elle n'a toutefois pas précisé le montant et la date de mise en œuvre de cette prime, se contentant d'indiquer qu'elle va "y travailler avec les partenaires sociaux" et qu'elle aura "des annonces à faire durant l'année". La mesure ne concernera toutefois que les salariés des Ehpad publics - et notamment ceux rattachés à des hôpitaux ou à des communes -, les Ehpad privés à but non lucratif (associatifs) et les structures privées lucratives relevant de conventions collectives.

Pour Agnès Buzyn, la mise en place d'une telle prime concrétiserait un "engagement que j'avais pris lors de la feuille de route de sortie de crise des Ehpad le 30 mai dernier" (voir notre article ci-dessous du même jour). Lors de la présentation de cette feuille de route, la ministre n'avait en réalité pas évoqué de prime pour les aides-soignants des Ehpad, mais avait néanmoins annoncé plusieurs mesures les concernant : recrutements supplémentaires, déploiement d'un "véritable plan métiers et compétences" et enveloppe budgétaire en faveur de la qualité de vie au travail. Plusieurs raisons peuvent cependant expliquer aujourd'hui l'annonce de cette prime : le mouvement des gilets jaunes - qui semble compter dans ses rangs un certain nombre d'infirmiers et aides-soignants -, les difficultés persistantes et importantes de recrutement d'aides-soignants par les Ehpad, confirmées dans une récente étude de la Drees (voir notre article ci-dessous), ou encore, selon la déclaration à l'AFP du secrétaire fédéral de FO Santé, Luc Delrue, "l'initiative de dix organisations de convoquer mille réunions" dans les Ehpad en janvier "afin de réaffirmer les revendications urgentes".

Haut de page