10% des collectivités existent sur des réseaux sociaux

44% des collectivités locales disposent d'un site internet, mais seulement 10% sont sur des réseaux sociaux type Facebook, Twitter, Youtube, Instagram, Linkedin, Snapchat, selon une étude de Cap'Com s'appuyant sur des chiffres de l'Observatoire socialmedia des territoires.

Cap'Com publie les résultats de son étude "Collectivités locales, web et réseaux sociaux : état des lieux", présentée lors de son dernier forum à Lyon (voir notre article ci-dessous du 10 décembre 2018). L'étude s'appuie sur "un travail de recensement participatif de plus d'un an et demi, effectué sur plus de 38.000 territoires par l'Observatoire socialmedia des territoires". Ce think tank de 150 experts du secteur public entend faire progresser les usages sur les médias sociaux, à travers des cercles de réflexion, des échanges, un partage de bonnes ou mauvaises pratiques, des méthodologies et des outils d'analyse. Il a notamment mis en ligne myobservatoire.com, une plateforme qui se veut "le premier logiciel d'analyse socialmedia des collectivités locales".

92% sur Facebook, 38% sur Twitter, 21% sur Youtube…

L'étude recense très exactement 3.918 collectivités présentes en 2018 sur les médias sociaux. Si 44% d'entre elles disposent d'un site internet, seuls 10% des territoires étudiés existent sur les réseaux sociaux. "Cela se comprend, lorsqu'on sait que la France compte plus de 19.000 communes de moins de 500 habitants", tempère Franck Confino, fondateur et animateur de l'Observatoire socialmedia des territoires.

Facebook domine outrageusement. 92% des collectivités présentes sur les réseaux sociaux le sont sur Facebook, contre 38% pour Twitter, 21% pour YouTube, 18% sur Instagram, 8% sur Linkedin et 1% sur Snapchat.

Toutes les régions se trouvent sur les réseaux sociaux, de même que les départements, les métropoles et les grandes villes. Leur présence ne se limite pas à Facebook et à Twitter, où elles sont pratiquement toutes présentes. 78% des régions sont aussi actives sur YouTube et 61% sur Instagram, de même que 75% et 54% des départements, 71% et 38% des métropoles et 71% et 88% des grandes villes. Les villes moyennes affichent des résultats très proches, avec 99% de sites internet et 92% de présence sur les réseaux sociaux.

L'approche multicanal réservée aux collectivités importantes

La situation est différentes pour les intercommunalités. 90% ont un site internet, mais elles ne sont que 20% sur les réseaux sociaux. Les petites villes ne sont que 9% à être présentes sur les réseaux sociaux et 41% à posséder un site internet.

La différence se lit aussi dans l'approche multicanal : 66% des petites villes présentes sur les réseaux sociaux n'utilisent qu'un média (essentiellement Facebook ou Twitter), alors que 55% des régions en utilisent quatre et plus. C'est aussi le cas de 61% des départements et de 76% des grandes villes.

79% des collectivités récompensées aux "Hashtags d'or et d'argent" disposent d'une stratégie formalisée sur les réseaux sociaux et d'un plan éditorial. Et 39% disposent de deux à quatre salariés (ETP) pour travailler sur les réseaux sociaux. Ceci expliquant sans doute cela.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle