Tourisme - 150 millions d'euros pour relancer le tourisme social

Comme annoncé fin janvier (lire notre article du 31 janvier 2011), un protocole d'accord pour la constitution d'un fonds "Tourisme social investissement" (TSI), destiné à rénover et réhabiliter les équipements du tourisme social, a été signé le 28 mars par le secrétaire d'Etat chargé du tourisme, Frédéric Lefebvre, le directeur général de la Caisse des Dépôts, Augustin de Romanet, et le directeur général de l'Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV), Philippe Kaspi. "Je me réjouis du lancement de ce fonds qui permettra à de nombreux équipements anciens nécessitant une rénovation de mieux satisfaire les attentes de leurs publics en modernisant leur offre", a indiqué le secrétaire d'Etat.
Le parc d'hébergement du tourisme social est évalué à environ 1.500 structures et plus de 256.000 lits (villages de vacances, auberges de jeunesse, colonies de vacances, etc.). Le TSI vise à soutenir dans la durée un parc significatif de lits susceptibles "d'accueillir les populations à revenus modestes et les populations fragilisées (personnes handicapées, âgées, jeunes en difficulté...) dans un cadre de mixité sociale", précise le communiqué du secrétariat d'Etat. Il s'agit à la fois "de maintenir dans le marché un patrimoine très implanté en zone rurale et en montagne, important pour les économies locales, et de permettre à leurs opérateurs de continuer d'appliquer des prix les plus accessibles possibles", ont rappelé les signataires.

Une première tranche de 75 millions d'euros

Une étude du cabinet KPMG a évalué à 500 millions d'euros sur 10 ans les besoins de modernisation de ces hébergements, dont certains "sont à la limite de la dignité", a souligné le secrétaire d'Etat. La création de ce fonds a mis plus de 10 ans ce qui est "trop, beaucoup trop", a insisté Frédéric Lefebvre, qui a demandé de "rattraper ce retard". Doté à terme de 150 millions d'euros, le fonds TSI sera donc alimenté par la Caisse des Dépôts et l'ANCV mais également par des investisseurs institutionnels tels que mutuelles, caisses de retraites et banques. Il permettra, par effet de levier l'obtention de crédits bancaires par les structures bénéficiaires (collectivités territoriales, associations...) quand elles veulent réhabiliter ou agrandir leur patrimoine immobilier pour le financement de 300 millions d'euros de travaux. Une première tranche de 75 millions d'euros sera mobilisée en cinq ans.
Philippe Kaspi a rappelé que l'ANCV a permis le départ de vacances de 175.000 personnes en difficulté en 2010, grâce à l'excédent de gestion des chèques vacances. Selon lui, la création du fonds TSI est d'autant plus importante que "depuis 2006, le volume des investissements des acteurs du tourisme social a été divisé par deux".
Ce fonds aura une gouvernance fondée sur deux organes de droit commun : un conseil de surveillance et un directoire de plein exercice. "Un comité d'orientation composé de représentants du secteur et un comité de sélection, présidé par l'ANCV, qui garantira l'orientation sociale des interventions du fonds sont en outre mis en place", a précisé le secrétariat d'Etat au Tourisme.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle