5G : L’AdCF et France urbaine réclament l'ouverture d'un cycle d'échanges entre élus locaux et opérateurs

Alors que la 5G est d’ores et déjà lancée dans 15 villes françaises (notre actualité du 27 novembre 2020), France urbaine et l’AdCF réaffirment que "le contexte et le cadre de déploiement prêtent au débat et enjoint à de nombreux questionnements", dans un courrier du 2 décembre 2020 adressé aux présidents-directeurs généraux des quatre principaux opérateurs, Orange, SFR, Bouygues Télécom, Free ainsi qu’au président de la Fédération française des Télécoms. "Certains territoires ont pris l’initiative d’organiser des débats locaux et questionnent le déploiement et l’utilisation de la 5G, lorsque d’autres sont facilitateurs”, rappellent-ils. Pour autant, il leur parait "nécessaire" que "les opérateurs soient en mesure de prendre en considération l’ensemble des expressions locales". Et pour ce faire, ils réclament "l’ouverture d’un cycle d’échanges dédié aux usages et infrastructures numériques dans leur ensemble, au regard des enjeux de santé, d’écologie, de solidarité et de développement économique". "Il paraît central que l’enveloppe du plan de relance dédiée au numérique puisse appuyer et financer l’ensemble des champs d’actions et dispositifs mis en œuvre par les collectivités locales, dans une véritable logique de territorialisation", insistent les élus locaux par ailleurs très soucieux de la dimension “durable” de l’aménagement numérique. Ils souhaitent ainsi que la mutualisation des infrastructures entre opérateurs soit favorisée. Et que soit adoptée "une logique écoresponsable, solidaire et frugale, par la limitation de l’obligation de renouvellement des équipements numériques".

Plus concrètement et dans la perspective des déploiements locaux, les deux associations d’élus appellent à  "renforcer, systématiser et formaliser les échanges" entre eux et "les opérateurs, avec la mise en place d’un calendrier, d’une cartographie de déploiement et de la signature d’une convention commune et co-signée”. Ils appellent enfin à une "garantie sur l’ensemble du territoire de couverture en 4G, y compris sur les zones couvertes par la 5G", et ce, afin de respecter "les engagements du New deal mobile".

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle