Localtis
Emilie Zapalski

Emploi / Social - ActivitY', la nouvelle agence d'insertion du département des Yvelines

Emploi

Organisation territoriale, élus et institutions

Social

Développement économique

Ile-de-France

En avril 2015, le conseil départemental des Yvelines a créé ActivitY', une agence d'insertion chargée de remettre en activité quelque 5.000 bénéficiaires du RSA d'ici 2017, pour un total de 31.000 actuellement sur le territoire. Une structure réactive qui permet de mettre tous les partenaires institutionnels autour de la table.

Si le taux de chômage n'atteint que 7% dans les Yvelines, depuis cinq ans, le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de manière exponentielle : +40%, avec 900 nouveaux bénéficiaires chaque mois. Au total, le département compte 31.000 personnes bénéficiant du RSA. La crise dans l'industrie automobile en Seine Aval explique en partie ces données. Face à cette situation, le département a choisi une solution innovante avec la création en avril 2015 d'une agence d'insertion, ActivitY', sous forme de groupement d'intérêt public (GIP), dont les membres fondateurs sont Pôle emploi, la préfecture, la Caisse d'allocation familiale et le département des Yvelines qui en porte l'initiative.
Le GIP associe les partenaires institutionnels et fédère les acteurs de l'insertion que sont les entreprises du secteur marchand et non marchand. "Il s'agit de créer un outil qui permette à tous les partenaires institutionnels d'être autour de la table," explique à Localtis Philippe Pascal, directeur de l'agence, qui précise qu'une demande pour que la région Ile-de-France rentre dans le dispositif a été formulée. "Nous travaillons déjà avec la région sur la question de la formation et espérons que notre demande sera prise en considération." ActivitY' est destinée à expérimenter, structurer et développer des solutions nouvelles pour la remise à l'emploi durable des bénéficiaires du RSA et des bénéficiaires des minima sociaux. Elle pilote le programme départemental d'insertion (PDI) des Yvelines 2016-2017, voté début janvier 2016, avec trois orientations principales : organiser les parcours vers l'emploi en levant les freins au recrutement des bénéficiaires du RSA (mobilité, qualification, contraintes familiales), accroître le vivier d'offres d'insertion professionnelles et s'appuyer sur les potentiels locaux, et coopérer avec les acteurs territoriaux, notamment les intercommunalités qui disposent des compétences en matière d'emploi et de développement économique dans le cadre de la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République (Notr).

Une structure plus réactive

"Le GIP est plus réactif et permet plus de proximité, il dispose de moyens humains importants ; 14 personnes et 7 cellules d'insertion (composées chacune de 5 personnes en moyenne) sur les territoires d'action départementale assurant la déclinaison locale des projets de l'agence", détaille Philippe Pascal.
ActivitY' est dotée d'un budget de 6 millions d'euros. L'agence est financée en partie par le Fonds social européen (FSE) dans le cadre du programme 2014-2020 pour l'emploi et l'inclusion dans la métropole. "Notre seul objectif est de remettre en activité les bénéficiaires du RSA, alors qu'avant la politique départementale d'insertion par l'activité professionnelle était noyée dans les projets de l'ancienne direction de l'économie et de l'emploi du département", insiste le directeur de l'agence. L'un des points forts de l'agence est d'avoir généré, grâce à sa structure de GIP, une collaboration très étroite entre ses membres, en particulier entre Pôle emploi et les services sociaux du département. L'accompagnement global renforcé qui a permis de suivre 1.600 personnes et de remettre 33% d'entre elles en activité en 2015 est l'un des résultats de cette démarche partenariale. Pour 2016, les objectifs sont doublés. 3.000 personnes seront suivies par un binôme formé d'un professionnel de Pôle emploi et d'un travailleur social du département.
Le partenariat avec l'Europe supposant une démarche d'évaluation exigeante, l'agence a mis en place un questionnaire socio-professionnel. Systématiquement renseigné par tout demandeur du RSA, il permet une meilleure connaissance des profils et un meilleur suivi de leur parcours d'insertion. ActivitY' assure aussi l'évaluation des actions portées par les associations du territoire et fixe les critères des appels à projets qui seront lancés par le département dans le cadre du FSE. Côté entreprises et collectivités, l'agence joue le rôle de référent en matière de clauses d'insertion comme sur les chantiers Eole de la SNCF réseau qui va générer 700.000 heures d'insertion d'ici 2022.
ActivitY' a également mis en place une auto-école sociale, ouverte en 2015 à Versailles. D'ici 2017, son objectif est de remettre en activité 5.000 bénéficiaires du RSA.

Haut de page