France

Jean-Noël Escudié / P2C pour Localtis

Atout France et Film France s'associent pour attirer les tournages de films et séries

Tourisme, culture, loisirs

La signature d'un accord de partenariat entre Atout France et Film France (plus précisément la Commission nationale du film France) entend d'une part favoriser l'attractivité de la France pour les tournages de films et de séries, et d'autre part illustrer les liens croissants entre tourisme et culture. Film France et Atout France s'engagent  ainsi à "mener des actions concertées pour attirer les productions étrangères en France, notamment à travers la valorisation du crédit d'impôt international pour les œuvres cinématographiques et audiovisuelles, en lien avec le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC)". Les cibles prioritaires du plan d'action sont l'Inde, la Chine, la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Brésil, "pays particulièrement stratégiques au regard de leur potentiel touristique et du rayonnement international de leur production audiovisuelle".

Après le Mooc* "Le tourisme, c'est culturel", lancé il y a quelques jours par le ministère de la Culture (voir notre article ci-dessous du 11 avril 2019), la signature d'un accord de partenariat entre Atout France et Film France (plus précisément la Commission nationale du film France) apporte une nouvelle illustration des liens croissants entre tourisme et culture. Les deux organismes entendent  favoriser ensemble l'attractivité de la France pour les tournages de films et de séries.
Signe de l'enjeu de ces synergies : l'accord de partenariat a été signé en présence de Jean-Yves Le Drian, le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères (en charge du tourisme), et de Franck Riester, le ministre de la Culture.

Des outils de marketing très efficaces

Dans un communiqué commun, les deux organismes constatent que "les films et les séries sont devenus des outils de marketing très efficaces dans les choix de destinations touristiques". Ils citent l'exemple, devenu incontournable, du film "Dunkerque", de Christopher Nolan, dont le tournage sur place a engendré 10,5 millions d'euros de retombées locales et qui a augmenté la fréquentation des touristes britanniques sur la ville de 350% au cours de l'été qui a suivi la sortie du film (voir notre article ci-dessous du 24 janvier 2018).

Avec cet accord, signé à l'occasion de la deuxième réunion du comité stratégique sur les industries culturelles et créatives à l'export, organisée au Quai d'Orsay, Film France et Atout France s'engagent  à "mener des actions concertées pour attirer les productions étrangères en France, notamment à travers la valorisation du crédit d'impôt international pour les œuvres cinématographiques et audiovisuelles, en lien avec le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC)".
L'objectif est également de "mieux accompagner les déplacements des gestionnaires de sites et professionnels lors des grandes manifestations audiovisuelles et cinématographiques françaises et étrangères".

Des cibles prioritaires

Les cibles prioritaires du plan d'action sont l'Inde, la Chine, la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Brésil, "pays particulièrement stratégiques au regard de leur potentiel touristique et du rayonnement international de leur production audiovisuelle". Lors de sa participation aux Rencontres professionnelles franco-indiennes des industries de l'image et du tourisme de Bombay, le 14 décembre dernier, Jean-Yves Le Drian avait annoncé la création d'un "Comité français du film indien", visant à faciliter l'accueil de tournages indiens en France.

Cet accord de partenariat doit contribuer à renforcer l'attractivité des tournages en France, et notamment des tournages de grosses productions ou de séries étrangères. Mais il reste - comme le communiqué y fait d'ailleurs lui-même allusion - que l'essentiel de l'attractivité des tournages réside dans les très généreuses déductions fiscales accordées aux sociétés de production et qui ont été revalorisées à plusieurs reprises ces dernières années. Des déductions qui suscitent des réserves croissantes de la part de la commission des finances de l'Assemblée nationale... (voir notre article ci-dessous du 20 juillet 2018).

* "Massive Open Online Course", cours en ligne ouvert à tous.

Haut de page