Bleury - Saint-Symphorien : commune nouvelle née d'un consensus (28)

Publié le
dans

Commande publique

Organisation territoriale, élus et institutions

Eure-et-Loir

En Eure-et-Loir, les communes de Bleury, 489 habitants et Saint-Symphorien-le-Château, 840 habitants, deviennent Bleury - Saint-Symphorien avec 1.329 habitants. La commune nouvelle bénéficie d’une situation financière plus favorable et gagne de l’influence au sein de la communauté de communes dont elle est membre.

Le débat sur la fusion des communes commence dès les années 1970 lorsque l’école de Bleury est transférée à Saint-Symphorien-le-Château. En 2000, les communes construisent une station d’épuration en commun, puis une école maternelle. Autant d’éléments qui ont conduit les élus à sauter le pas.

Des intérêts communs

Dès 2009, les maires des deux communes présentent leur projet de rapprochement au préfet d’Eure-et-Loir et décident d’attendre la loi du 16 décembre 2010 alors en préparation. Il s’agit d’améliorer leur représentativité au sein de la communauté de communes du Val de Voise (7 communes à l’époque, 7.600 habitants). Pendant 10 mois en 2011, les conseillers municipaux travaillent en commissions sur les conséquences de la création de la commune nouvelle. "Il y avait un consensus sur l’intérêt des deux communes à ne plus faire qu’une, se rappelle le maire Stéphane Lemoine. Cela nous permettait de maîtriser les projets de notre territoire et d’équilibrer les financements, notamment ceux liés à une grande entreprise implantée sur la commune de Saint-Symphorien-le-Château."

Une décision majoritaire

En novembre 2011, le projet de commune nouvelle recueille 70% des voix dans chaque conseil municipal et une minorité s’y oppose au motif d’une perte d’identité. "La principale difficulté, pour ne pas dire l’unique, a porté sur le nom de la commune nouvelle, fallait-il Bleury - Saint-Symphorien ou Saint-Symphorien - Bleury, précise l’élu. Je n’avais pas anticipé l’impact sentimental que cela représente, au-delà du rationnel !" L’opposition dépose un recours au tribunal administratif. Sans succès. Le préfet entérine la décision et crée la commune nouvelle le 1er janvier 2012. "Rendez-vous est pris six mois plus tard pour confirmer le choix ou créer une association de communes", indique le maire. Le projet remporte 80% des voix en juin 2012. En termes d’information des habitants, une lettre du maire leur a été envoyée et deux réunions publiques ont été organisées dans chaque commune, l’une avant la création, l’autre après. "J’aurais dû communiquer davantage auprès des habitants, notamment durant les dix mois de travaux en commissions", regrette néanmoins le maire.

Les premières conséquences visibles

Dès la première année, les charges de fonctionnement diminuent de 7%, grâce à la mutualisation du matériel, des contrats d’assurance et d’informatique. La commune nouvelle permet de diminuer les impôts en 2012 et réduit encore le taux d’imposition de 13% en 2013. Sur les 20 conseillers municipaux (9 à Bleury et 11 à Saint-Symphorien), deux ayant démissionné, les 18 restants ont élu le nouveau maire et les adjoints. "Juliette Guiot, ex-maire de Bleury, a fait preuve de courage et s’est retirée de sa position de maire pour devenir première adjointe de la commune nouvelle," indique le maire de la commune nouvelle.
Tout le personnel s’est réorganisé au sein de la commune nouvelle : "Les employés de Bleury ont été gagnants car ils bénéficient désormais d’un meilleur régime indemnitaire, souligne l’élu. Les synergies permettent de faire mieux et plus vite, par exemple pour assurer les urgences et le travail quotidien au service technique."
Pour les habitants, il n’y a plus qu’une seule mairie, offrant des permanences six jours sur sept, mais les deux permanences hebdomadaires de Bleury demeurent, puisqu’une secrétaire de mairie et un élu se déplacent chaque semaine.

Plus de poids au sein de l’intercommunalité

A la communauté de communes du Val de Voise (6 communes aujourd’hui, 7.600 habitants), la nouvelle entité dispose de quatre sièges, contre un pour Bleury et deux pour Saint- Symphorien-le-Château antérieurement. La commune nouvelle est devenue la troisième commune de la communauté en nombre d’habitants.
"Sur certains dossiers, nous avons le pouvoir ensemble de choisir notre destin, résume Stéphane Lemoine. Nous avons ainsi réussi à modifier le tracé d’une route, puis celui d’une grande zone économique qui traversait notre territoire." Le maire est persuadé d’avoir fait le bon choix au bon moment.

Cécile Perrin, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Commune nouvelle de Bleury Saint-Symphorien

Nombre d'habitants :

1329

15 rue Guy de la Vasselais
28700 Bleury Saint-Symphorien
mairie.saint.symphorien.le.chateau@wanadoo.fr

Stéphane Lemoine

Maire
Haut de page