Conseiller numérique France Services

Accompagner les Français vers l’autonomie dans leurs usages quotidiens du numérique

Alors que la transition numérique s’accélère et que de plus en plus de démarches administratives se dématérialisent, 13 millions de Français seraient toujours éloignés du numérique. Face à ce constat, l’État a lancé, dans le cadre du volet « inclusion numérique » du plan France Relance, plusieurs dispositifs afin d’accompagner les Français dans leurs usages quotidiens des outils numériques, de renforcer la cohésion sociale et de réduire les inégalités générées par l’illectronisme. Ainsi, d’ici le 1er juin 2022, 4 000 Conseillers numériques France Services seront formés puis déployés dans des collectivités territoriales, des associations et des entreprises de l’économie sociale et solidaire, toutes sélectionnées par l’Agence nationale de la cohésion des territoires, pour assurer une médiation numérique de proximité gratuite pour les habitants.

Des ateliers au plus proche des besoins 

Les Conseillers numériques se déploient dans des lieux identifiés au sein des mairies, maisons France Services, médiathèques, centres sociaux ou tiers-lieux, mais seront aussi mobiles afin de s’adresser à l’ensemble des habitants, même les plus isolés. Ils proposeront des ateliers thématiques, des accompagnements personnalisés ou des aides ponctuelles aux habitants afin d’améliorer leurs compétences numériques. 

Les Conseillers numériques France Services offrent un accompagnement pour : 

  • Les usages quotidiens du numérique : travailler à distance, consulter un médecin, acheter en ligne, participer à un appel vidéo avec sa famille, etc. 
  • Les usages citoyens et critiques : s’informer et apprendre à vérifier les sources, protéger ses données personnelles, maîtriser les réseaux sociaux, suivre la scolarité de ses enfants, etc. 
  • La réalisation de démarches administratives en ligne.   


Ces thématiques se matérialiseront concrètement dans l’accompagnement des usagers vers l’autonomie pour : 

  • Prendre en main un équipement informatique (ordinateur, smartphone, tablette, etc.). 
  • Envoyer, recevoir, gérer des courriels. 
  • Naviguer sur Internet (outil de fonctionnement et de navigation web).  
  • Apprendre les bases du traitement de texte.  
  • Créer et gérer (stocker, ranger, partager) des contenus numériques (photos, vidéos, musique…).  


Les Conseillers numériques peuvent également être amenés à conclure des mandats avec Aidants Connect, outil qui sécurise la relation entre l’aidant numérique et l’usager pour ses démarches administratives, ou proposer une offre de services spécifique pour les personnes équipées d’un « Pass numérique », sous certaines conditions. 

Un dispositif à disposition des acteurs locaux financé par l’État, piloté par l’Agence nationale de la cohésion des territoires et déployé par la Banque des Territoires 

L’État finance le dispositif à hauteur de 200 millions d’euros sur 2 ans et prend en charge : 

  • la rémunération du Conseiller numérique à hauteur du SMIC pendant deux ans ;  
  • les frais de formation initiale, sur la base d’une formation certifiante ;  
  • une animation nationale et des ressources pour les structures d’accueil et les Conseillers numériques. 

Une meilleure structuration de la filière professionnelle de la médiation numérique 

La transition numérique accélère le besoin d’emplois qualifiés dans ce secteur. Afin de renforcer l’insertion professionnelle durable des Conseillers numériques France Services, de valoriser leurs compétences et de les préparer à accompagner au mieux les usagers, une formation initiale leur est offerte, à l’issue de laquelle les Conseillers numériques seront amenés à valider le premier certificat de compétence professionnelle du titre professionnel « Responsable d’espace de médiation numérique » ainsi qu’une certification Pix. Cette formation est délivrée par des organismes spécialisés dans la médiation numérique qui évaluent le besoin de formation de chaque candidat et l’orientent vers un parcours de formation adapté, de 105 à 420 heures selon son niveau de compétences initial. 

Des acteurs mandatés par l’État pour la gestion opérationnelle  

Le dispositif Conseiller numérique France Services est coordonné par plusieurs acteurs : 

  • L’Agence nationale de la cohésion des territoires est chargée du pilotage du dispositif, de l’instruction des candidatures des collectivités et des structures d’accueil en relation avec les préfets de département et de la sélection des organismes de formation par marché public.  
  • La Banque des Territoires est en charge de l’opérationnalisation du dispositif, du conventionnement avec les structures d’accueil et de l’animation du réseau des structures d’accueil et des conseillers numériques. 

 

Si vous souhaitez continuer et lire nos vidéos, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Le dispositif Conseiller numérique France Services expliqué par Caroline Cayeux, présidente de l’ANCT