Une réalisation Banque des Territoires

Construction du groupe scolaire Doulon-Gohards à Nantes (44)

Dans le cadre de l'aménagement de la ZAC Doulon-Gohards à Nantes (Loire-Atlantique), un groupe scolaire de 16 classes est en cours de construction pour répondre aux besoins du futur quartier.

En bref

Frise chronologique

Chiffres clés

Nombre de classes créées
16
Surface plancher
4355 m²

A retenir

Absorber la croissance exponentielle des effectifs scolaires à Nantes

Développer un projet éducatif inclusif et adapté au monde demain

Créer un groupe scolaire éco-efficient pour réduire les consommations énergétiques, grâce à son bâtiment à énergie positive, classé E4C1

Montage du projet

  • Edu Prêt à taux fixe sur ressource BEI de 0.54% sur 20 ans : 6 087 500 € (46%)
  • Subvention Etat : 500 000€ (4%)
  • Autofinancement Ville de Nantes : 50%

Zoom

Faire face à la demande croissante en établissements scolaires

Du fait de la forte attractivité du territoire, la Ville de Nantes doit faire face à une augmentation constante des effectifs dans ses 113 écoles (+ 400 élèves à la rentrée 2019). Afin d’apporter une réponse durable et adaptée à la pression démographique, la Ville a décidé de consacrer une enveloppe de 200 millions d’euros pour investir dans la création de six nouveaux groupes scolaires (dont le groupe scolaire Doulon-Gohards) et l’extension de 21 autres, d’ici à 2024. Selon les prévisions, Nantes comptera 2.000 écoliers supplémentaires à cette date. 

Le groupe scolaire en construction, de 16 classes (6 maternelles et 10 élémentaires), avec une surface de plancher de 4355 m², doit répondre aux besoins des futurs habitants de la ZAC Doulon-Gohards dont les premières constructions seront livrées dès 2022. Le nouveau quartier doit accueillir, d’ici 2035, 2 700 logements, 7 500 m² d’activités, commerces et services, de vastes espaces naturels et 12 500 m² d’équipements publics de proximité.

Un école moderne ancrée dans le quartier Doulon-Bottière 

Le projet urbain s’inscrit dans la dynamique du grand quartier Doulon-Bottière, à l’Est de Nantes. Situé sur 180 hectares d’anciennes terres maraîchères, le projet s’appuie sur ce patrimoine pour fabriquer un nouveau quartier mixant agriculture urbaine, espaces naturels, logements et services. 

L’école proposera l’ensemble des locaux et installations nécessaires à la réussite éducative prônée par le projet éducatif territorial (salles de motricité, de repos, bibliothèque, ateliers, salle polyvalente). 

Certains espaces communs à tous les temps de l’enfant seront mutualisés pour optimiser les locaux : la salle polyvalente élémentaire et une partie de la cour seront ouvertes aux associations du quartier en dehors des temps scolaires, avec un accès indépendant. La future école comprendra également un accueil de loisirs (569m²). 

Un projet inclusif, qui répond à la démarche « école de demain »

L’opération répond à la démarche « école de demain » et l’ensemble de ses critères :

  • par la performance du bâti : le bâtiment se base sur les objectifs de l’expérimentation E+C- (bâtiment à énergie positive et bas carbone) avec un classement BEPOS E4C1 : 
    • une consommation de chauffage estimée à 18.3KWhEP/m²/an, 
    • la pose de 270 panneaux photovoltaïques (435 m² avec une puissance de crête de 80KWc) permettant la revente du surplus d’électricité, 
    • une toiture entièrement végétalisée sur 3 749 m², 
    • 4 chaudières bois granulés (6*64 kW), 
    • la valorisation de plus de 50% des déchets de chantier
    • le niveau 1 label matériaux biosourcés
    • et enfin une étiquette qualité de l’air A+ avec diagnostic de la ventilation.
  • par l’existence d’un projet éducatif territorial « Bien grandir à Nantes », adopté en 2014 et en cours de renouvellement. Le bâtiment, inclusif, est conçu pour accueillir les PMR et comprend également une unité d’enseignement externalisée (UEE) de l’association ADAPEI destinée aux enfants en situation de handicap.  
  • par l’accessibilité numérique, avec le haut débit dans les classes, les ateliers et une salle informatique à la disposition des enfants. 
  • par la modularité et l’adaptabilité des espaces avec une trame et un pré-câblage permettant l’évolution des classes et des ateliers sans travaux. L’établissement scolaire pourra ainsi, si nécessaire, être agrandi de trois classes supplémentaires
  • par la mutualisation des espaces permettant des usages multiples pour le périscolaire et les associations en dehors du temps scolaire, grâce à la conception astucieuse du bâtiment.

Financement du projet 

Pour permettre la réalisation de ce projet, autofinancé à 50 % par la ville de Nantes, la Banque des Territoires a accordé un Edu Prêt de 6 millions d’euros à taux fixe sur ressource BEI de 0.54 % sur 20 ans.

La Ville a par ailleurs également bénéficié d’une subvention de l’Etat de 500 000 €. 

Les acteurs

Une réalisation de la Direction Régionale des Pays de la Loire

Contacter votre direction régionale