Coronavirus : la région Hauts-de-France prête ses véhicules aux soignants

La région Hauts-de-France a annoncé ce 26 mars qu'elle allait prêter les véhicules de son parc automobile aux personnels soignants qui en ont besoin pour leur travail, pendant toute la durée de la crise sanitaire.  Sont concernés par cette mesure : les personnels des établissements de santé, les personnels des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et des établissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPA), ceux des établissements pour personnes handicapées, des services d’aide à domicile, des services infirmiers d’aide à domicile, des lits d’accueil médicalisés et des lits halte soins santé, des nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus et des établissements d’accueil du jeune enfant maintenus ouverts, mais aussi les professionnels de santé libéraux (médecins, sages-femmes, infirmières, ambulanciers, pharmaciens et biologistes), ainsi que les personnels de crèche chargés d’accueillir en urgence les enfants des soignants.  Pour solliciter un prêt de véhicule, les soignants sont invités à composer un numéro vert (0 800 026 080).
La région avait déjà décidé depuis le 21 mars, en accord avec la SNCF, d’appliquer la gratuité des trajets en TER et en cars interurbains pour tous les personnels soignants pendant toute la durée de la crise sanitaire. La plupart des régions – Grand Est, Bourgogne Franche-Comté, Bretagne, Centre-Val-de-Loire, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire, Paca ont pris des mesures similaires.  Auvergne-Rhône-Alpes offre la gratuité aux "personnels concourant à la sécurité sanitaire" - une liste comprenant tous les personnels de santé, administratifs compris, mais aussi les personnels de crèche chargés d'accueillir en urgence les enfants des soignants, les kinés, les psychologues... En Normandie, la gratuité concerne selon une porte-parole de l'exécutif régional "les soignants, les personnels de santé plus largement, les pompiers, les policiers, mais aussi toute personne donnant un justificatif de son employeur qui travaille pendant la crise, notamment les caissières des supermarchés". Enfin, la région Occitanie a annoncé dans un communiqué ce 25 mars la mise en place avec la SNCF d'un dispositif avec un numéro d'appel unique pour proposer des parcours complets aux personnes qui doivent continuer chaque jour à se rendre sur leur lieu de travail. Elle s'engage aussi avec l'opérateur ferroviaire à "rembourser systématiquement les abonnements et titres de transport de toutes celles et ceux qui sont dans l'obligation de se déplacer, quelle que soit leur profession".
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle