Transports - Coup d'envoi officiel de la commande groupée de 50.000 véhicules électriques

Le 23 avril, l'Union des groupements d’achats publics (Ugap) a publié un marché d’achat groupé de 50.000 véhicules électriques. La centrale d'achat le fait au titre de coordonnateur d’un groupement de commandes fraîchement créé, qui regroupe une vingtaine d’acteurs publics et privés et est piloté par La Poste. Cette derniière est d’ailleurs la seule entité du groupement à pouvoir déployer cette logique d’achat groupé. "Cela n’empêche nullement des collectivités ou des entreprises de lancer en parallèle leurs propres marchés", nuance-t-on à l'Ugap. Mais tel n’est pas l’objectif, puisque c’est bien en massifiant les commandes qu’il est prévu d’atteindre une masse critique permettant de voir naître une offre économiquement viable à terme.
Cette publication au Bulletin officiel des annonces des marchés publics (Boamp) donne donc le coup d’envoi au développement d’une offre industrielle répondant clairement à une demande émanant entre autres des collectivités. Sur ce premier volume de commandes de 50.000 véhicules, les besoins des collectivités publiques représentent en effet 15.000 unités. L'Association des maires de grandes villes de France (AMVGF) et l’Association des communautés urbaines de France (Acuf) sont les deux réseaux d’élus les plus impliqués sur ce dossier. Le cadre dans lequel leurs besoins seront plus précisément formulés et leurs commandes fermes seront passées à terme est désormais fixé : il s’agira d’une procédure de dialogue compétitif, plébiscitée lorsque le cahier des charges est délicat à figer et que des réponses adaptées doivent être trouvées à la complexité du besoin.

Ce dialogue entre l'Ugap et les entreprises candidates pour ce marché s’ouvrira dès les prochaines semaines et devra s’achever dans un an. Il permettra notamment de préciser quels "spécimens" de véhicules devront être développés en fonction de trois types de lots d’ores et déjà définis : deux lots de véhicules deux places et utilitaires légers disposant d'un volume de chargement de 1 à 3 m3, et un lot de voitures classiques de quatre ou cinq places. A noter : chaque lot sera attribué à un seul fournisseur retenu. Autre point à débattre dans le cadre de cette procédure : faudra-t-il que les batteries de ces véhicules soient louées ou achetées par leurs commanditaires ? Quant au coût moyen du véhicule, un seuil est déjà fixé : ne pas dépasser un coût total de possession supérieur à celui des équivalents thermiques. Bref, ce sont là autant de questions et d'enjeux que se posent déjà les collectivités qui sont dotées par exemple d’utilitaires électriques pour leurs services techniques ou espaces verts. Celles qui souhaitent aller plus loin et bénéficier de cette procédure groupée d’achat sont invitées à se faire connaître auprès de l'Ugap, qui dispose d’un espace d’accueil dédié sur son site.
Le calendrier de procédure est le suivant : dialogue et analyse des offres juqu’au choix des titulaires prévu à la mi-2011, premières commandes passées au second semestre 2011 et premières livraisons d’ici la fin 2011. Les marchés seront passés sous forme de bons de commandes sur une durée de 4 ans. Pour les collectivités territoriales, l’aide de 5.000 euros à l’achat par véhicule acheté sera bien maintenue dans ce cadre groupé. Pour que les services de l’Etat puissent également en bénéficier, un décret est prochainement attendu.

Morgan Boëdec / Victoires éditions
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle