Covid-19 : France urbaine opposée à une compensation des collectivités en faveur du sport professionnel

Alors que le sport professionnel est, au même titre que la culture ou le tourisme, pleinement touché par la crise sanitaire et les mesures de confinement liées à l'épidémie de Covid-19, France urbaine souhaite qu’un plan de compensation pour assurer la survie des clubs professionnels soit instauré, "en minimisant, autant que faire se peut, le concours financier des collectivités territoriales".
Dans un courrier adressé le 8 avril à la ministre des Sports Roxana Maracineanu, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de France urbaine, rappelle le manque à gagner des clubs professionnels à la suite de l'annulation des rencontres sportives et de la remise en cause de contrats commerciaux, qu'il s'agisse de parrainage ou de droits de diffusion. Mais il estime qu'"à égale mesure du sport professionnel, le sport amateur doit également bénéficier d'une pleine et entière préoccupation".
C'est pourquoi, indique encore Jean-Luc Moudenc, France urbaine sollicite actuellement les principales fédérations et ligues professionnelles pour que l'élaboration d'un nouveau calendrier sportif et la reprise des championnats se fassent de manière concertée avec les collectivités locales. Il ajoute enfin qu'"il demeurera sans doute nécessaire de reporter les mises aux normes qui pourraient s'imposer pour certains équipements sportifs". Une demande officielle sera rapidement transmise aux fédérations concernant le report de ces mises aux normes.
 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle