Crise sanitaire : les agents publics jugent leurs conditions de travail

Recours au télétravail, risques accrus… la crise a modifié en profondeur les conditions de travail des agents territoriaux. Un sondage réalisé pour la Mutualité fonction publique rend compte du regard que les agents portent sur cette question.  

Dans le contexte de crise sanitaire liée au Covid-19, 59% des agents publics estiment que les enjeux de santé et de bien-être au travail sont bien pris en compte par leur employeur, contre 40% d'agents considérant que ces enjeux sont mal pris en compte. C'est ce que révèle une enquête Harris Interactive réalisée en ligne du 29 janvier au 15 février pour la Mutualité fonction publique (MFP). Une étude menée auprès d'un échantillon de 1.502 personnes, représentatif des agents de la fonction publique, qui fournit de nombreux focus sur les trois versants publics, notamment celui de la fonction publique territoriale.
Le sondage fait ainsi apparaître un niveau de satisfaction beaucoup plus élevé parmi les agents territoriaux :  70% d'entre eux estiment que, dans le contexte de la crise sanitaire, les enjeux de santé et de bien-être au travail sont bien pris en compte par leur employeur (contre 56% pour les agents de l'État et seulement 45% pour les agents des hôpitaux).
Dans l'ensemble de la fonction publique, les agents de catégorie A sont les plus critiques à l'égard de leur employeur sur les questions de santé et de bien-être au travail, dans le contexte de la crise sanitaire. Moins de la moitié (48%) jugent que ces sujets sont bien pris en compte (contre 62% des agents de catégorie B et 65% des agents de catégorie C).
D'autres enseignements de l'enquête concernent le télétravail. Depuis le début de la crise sanitaire, 45% des agents publics ont été amenés à pratiquer celui-ci. Parmi eux, une majorité (54%) ont exercé leurs fonctions en cumulant travail à domicile et sur le lieu de travail (les agents totalement en télétravail étant 44%). 27% des agents étaient toujours en télétravail au moment où ils ont répondu à l'enquête (18% n'étant plus en télétravail).

4 agents territoriaux sur 10 ont été en télétravail

Dans la fonction publique territoriale, où les agents de catégorie C sont les plus nombreux, 58% des agents n'ont pas pratiqué le télétravail depuis le début de la crise sanitaire. À l'inverse, la proportion des agents territoriaux ayant connu cette modalité de travail s'élève à 41%. Parmi les agents concernés, environ deux tiers ont alterné entre des périodes de travail à domicile et de travail dans les locaux de leur employeur (un tiers ayant totalement travaillé depuis chez eux).
38% des agents territoriaux déclarent que le recours au télétravail "a généré plus de difficultés dans l’exercice de leurs fonctions" (contre 39% affirmant que cela a généré "ni plus, ni moins de difficultés" et 22% "moins de difficultés"). 
Globalement, les agents territoriaux ont rencontré moins de difficultés (charge de travail, isolement, etc.) dans le contexte sanitaire, que leurs collègues de l'État et des hôpitaux. Mais 39% d'entre eux ont eu des difficultés concernant l'organisation de leurs tâches au quotidien.
Toujours selon l'étude, 85% des agents territoriaux se déclarent satisfaits de leur activité professionnelle, mais seulement 56 % disent leur satisfaction s'agissant de leur rémunération. Les taux de réponse à ces questions sont assez proches dans les deux autres versants de la fonction publique. Par ailleurs, l'envie de continuer à exercer dans le service public est demeurée identique pour 47% des agents territoriaux. Cette envie s'est renforcée pour 28% des agents territoriaux et, à l'inverse, s'est affaiblie pour 25%. La baisse de motivation est plus forte à l'État (32%) et surtout dans les hôpitaux (34%).

 

Téléchargements

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle