Développement durable - Des agendas 21 locaux de plus en plus stratégiques

2011 est un grand cru pour les agendas 21 locaux : avec 47 nouveaux projets de collectivités reconnus, auxquels s'ajoutent 5 projets portés par des parcs naturels régionaux, la cinquième session de l'appel à reconnaissance organisé par le ministère de l'Ecologie a battu un record. "C'est l'étape de la maturité pour les agendas 21 locaux", a assuré Michèle Pappalardo, déléguée interministérielle et commissaire générale au Développement durable, ce 13 avril en ouverture du séminaire annuel au cours duquel les territoires se sont vu remettre leur diplôme par la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet.
"Les démarches des collectivités sont de plus en plus stratégiques, de mieux en mieux articulées avec l'ensemble des politiques, la dimension sociale est bien prise en compte et le portage politique fort", a poursuivi Michèle Pappalardo. "En tout, 193 collectivités et territoires disposent aujourd'hui d'un agenda 21 local reconnu et nous sommes en avance sur l'objectif de 250 en 2013", a ajouté la ministre, précisant que 700 agendas 21 locaux étaient engagés en France et concernaient 40% de la population. "L'Agenda 21 doit devenir un argument clef dans la promotion des territoires : pourquoi ne pas prévoir un logo spécifique à l'entrée des communes, comme on le fait pour les villes et villages fleuris ?", a –t-elle lancé.

Référentiel commun

Pour l'heure, le ministère peaufine ses dispositifs d'accompagnement. Après une expérimentation d'un an auprès de vingt collectivités, il vient de lancer un référentiel pour l'évaluation des agendas 21 locaux qui fournit aux collectivités un cadre commun pour définir et mettre en oeuvre un dispositif pérenne d'évaluation de leur démarche de développement durable.
Le ministère encourage aussi les collectivités à renforcer la dimension de cohésion sociale de leurs agendas 21. Des groupes territoriaux ont été mis en place pour une durée d'un an dans le Nord-Pas-de-Calais et dans trois interrégions (Bretagne-Pays-de-la-Loire, Rhône-Alpes-Bourgogne-Auvergne, Aquitaine-Midi-Pyrénées-Limousin). Ils rassemblent une cinquantaine de collectivités bien avancées dans l'intégration de cette dimension dans leur agenda 21. Ces travaux doivent conduire à proposer des éléments méthodologiques issus de leur expérience et des exemples très concrets de réalisation. Autre nouveauté : le 30 mars dernier a été signé le nouveau protocole de reconnaissance des chartes des parcs naturels régionaux comme agendas 21 locaux, pérennisant le dispositif expérimenté depuis 2007 tout en simplifiant la procédure. Actuellement, 18 parcs naturels régionaux sont reconnus comme agendas 21 locaux et 16 autres sont engagés dans la démarche, soit plus des deux tiers des parcs au total.
Le ministère va aussi organiser à partir de mai prochain des ateliers prospective pour préparer la Conférence Rio+20 de juin 2012, célébrant les vingt ans du Sommet de la terre qui avait créé le programme Agenda 21 adopté par 178 pays. Ces ateliers seront ouverts aux acteurs du développement durable dans les territoires.
Enfin, le ministère a profité du séminaire du 13 avril pour lancer officiellement la sixième session de reconnaissance des projets territoriaux de développement durable des agendas 21 locaux. Les collectivités ont jusqu'au 1er juin prochain pour déposer leurs dossiers.
 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle