Energie - Feu vert de la CRE à la généralisation des compteurs électriques intelligents

Dans une délibération qui vient d'être rendue publique, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) se dit favorable à la généralisation du compteur électrique intelligent Linky, expérimenté depuis plus d'un an par ERDF auprès de 250.000 clients. La CRE juge nécessaire  le développement de ces compteurs "pour continuer à garantir la stabilité des réseaux électriques" et "faire face à l'essor des énergies renouvelables, sources de production d'électricité intermittentes et décentralisées qui rendent plus difficile l'équilibrage entre la demande et l'offre d'électricité".
Elle estime aussi que la généralisation de ces compteurs communiquants "bénéficiera aux consommateurs". "Elle contribuera à maintenir  la stabilité des réseaux d'électricité, affirme-t-elle. Surtout, elle permettra d'améliorer la qualité du service, notamment en basse tension, en généralisant la relève des compteurs à distance, en resserrant le lien entre l'électricité facturée et l'électricité consommée, en encouragent la multiplication des offres tarifaires des fournisseurs pour répondre aux besoins spécifiques de chacun et, en particulier, pour favoriser la maîtrise de la demande en période de pointe".
La CRE assure aussi que le déploiement des compteurs "serait globalement neutre du point de vue financier", en s'appuyant sur une évaluation réalisée à sa demande par le cabinet Capgemini Consulting. Cette évaluation s'appuie notamment sur un calendrier de déploiement massif débutant en 2013 et s'achevant fin 2018, "avec 90% des points de comptage équipés de compteur évolué, les 10% restants étant équipés sur la période 2019 à 2028". La valeur actualisée nette du projet pour le distributeur a été évaluée à environ 100 million d'euros pour un investissement initial proche de 4 milliards d'euros grâce aux futures économies de coûts d'exploitation associées à l'installation du compteur.
Au vu de l'expérimentation et des enquêtes de satisfaction qui ont été menées, la CRE juge "satisfaisants" les moyens mis en oeuvre par ERDF pour déployer Linky. Au 31 mars 2011, ERDF indique avoir reçu près de 2.400 réclamations suite à la pose du compteur, "soit près de 1% des clients ayant eu un changement de compteur". La moitié de ces réclamations sont liées "à des problèmes d'arrêt du fonctionnement du ballon d'eau chaude" dus "à un défaut de formation des poseurs". Le remplacement du compteur a également généré des problèmes de coupures pour dépassement de puissance. Dans sa délibération, la CRE estime que dans la perspective de la généralisation, "il devra être porté une attention particulière à l'encadrement et à la formation des sociétés retenues pour la pose des compteurs".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle