Jean-Noël Escudié / P2C pour Localtis

Fin de la trêve hivernale : le gouvernement annonce la pérennisation de 6.000 places d'hébergement

Logement

Social

Alors que la trêve hivernale - durant laquelle les expulsions locatives sont suspendues - va s'achever le 31 mars, Julien Denormandie annonce, dans une interview au quotidien La Croix, la pérennisation de 6.000 places d'hébergement d'urgence, "qui viennent s'ajouter aux 5.000 de 2018". Pour le ministre de la Ville et du Logement, "en deux ans, nous en aurons donc augmenté le parc de 11.000 places supplémentaires, soit le double des deux années précédentes. Jamais un gouvernement, qu'il soit de droite ou de gauche, n'avait fait autant sous la Ve République". Le nombre de places pérennes se trouve ainsi porté à 145.000. La question de la pérennisation des places d'hébergement d'urgence se pose à chaque fin d'hiver, les besoins en la matière ne disparaissant pas avec l'arrivée du printemps. Cette année, la FAS (Fédération des acteurs de la solidarité) estimait à 8.000 SDF et 1.500 migrants le nombre de personnes risquant d'être remises à la rue à partir du 31 mars.

Julien Denormandie indique aussi qu'après une hausse de près de 50% en dix ans, le nombre d'expulsions locatives commence à diminuer, même si le mouvement est encore modeste. Entre 2016 et 2017, le nombre de procédures d'expulsion est ainsi passé de 164.000 à 157.000 et celui des décisions de 129.000 à 125.000, tandis que les expulsions réalisées avec le concours de la force publique se sont stabilisées autour de 15.500 depuis trois ans (après avoir augmenté de plus de 50% en quatre ans). Si l'effort en matière d'hébergement, auquel on peut ajouter l'approche du "Logement d'abord" et le développement de l'accompagnement social, est indéniable (voir notre article ci-dessous du 8 février 2019), il reste néanmoins qu'il ne suffit pas à absorber des besoins en hausse, notamment depuis la crise migratoire. En témoignent le maintien de taux d'occupation très élevés et les difficultés des 115 pour trouver des solutions lors des périodes de forte demande (voir nos articles ci-dessous des 19 et 23 mars 2019).

Haut de page