Localtis
Jean-Noël Escudié / P2C pour Localtis

La vaccination obligatoire par le BCG supprimée pour tous les travailleurs sociaux et les personnels des Ehpad

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Fonction publique

Jeunesse, éducation et formation

Un décret du 27 février 2019 suspend l'obligation vaccinale par le BCG pour un ensemble de professions. Si les personnes déjà vaccinées le restent bien évidemment (le BCG, contrairement au vaccin anti-tétanos, ne nécessite pas de rappel), la suspension de l'obligation vaccinale par le BCG concerne en revanche les étudiants engagés dans les filières de formation aux métiers sanitaires et médicosociaux. Jusqu'à présent, ces étudiants devaient être vaccinés pour être titularisés ou être embauchés à l'issue de leurs études. À compter du 1er avril, l'ensemble des filières de formation des travailleurs sociaux, jusqu'alors soumis à cette obligation, en seront dispensées, depuis les assistants sociaux jusqu'aux techniciens de l'intervention sociale et familiale (Tisf), y compris des métiers en contact permanent avec des mineurs, comme les éducateurs de jeunes enfants. Il en va de même pour les étudiants des filières sanitaires : infirmiers, kinés, sages-femmes, auxiliaires de puériculture... Cette suspension de l'obligation vaccinale par le BCG vaut également pour l'ensemble des personnels des Ehpad (lors de leur embauche), mais aussi ceux des consultations de PMI, des établissements de soins publics et privés, des CHRS, des structures d'accueil de personnes en situation de précarité, des Sdis...
Cette suspension n'a rien à voir avec une quelconque dangerosité du vaccin par le BCG. Elle tient aux doutes croissants sur l'efficacité de la vaccination chez les adultes, au recul de la tuberculose dans les pays développés (grâce notamment à la vaccination) et au développement de nouvelles méthodes de prévention. Rappel important : la vaccination pour les enfants, rendue obligatoire en 1950, ne l'est plus depuis 2007, mais reste recommandée dès un mois dans certains cas (antécédents familiaux, enfants vivant en Guyane ou à Mayotte et dans certains cas en Île-de-France, enfants dont un parent au moins est originaire d'un pays à risque...).

Références : décret n°2019-149 du 27 février 2019 modifiant le décret n°2007-1111 du 17 juillet 2007 relatif à l'obligation vaccinale par le vaccin antituberculeux BCG).

 

Haut de page