Localtis
C. Megglé

Economie sociale et solidaire - L'Avise et le RTES encouragent les métropoles à "ancrer et renforcer" leurs politiques de soutien à l'ESS

Développement économique

Social

Le Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire (RTES) et l'Avise, agence nationale d’ingénierie pour le développement de l’économie sociale et solidaire, ont lancé un cycle de travaux sur les politiques de soutien à l'ESS et à l'innovation sociale portées par les métropoles. Ces dernières disposent en effet, depuis la loi Notr de 2015, "d’une compétence de plein droit de développement et d’aménagement économique, social et culturel, et sont tenues de contribuer au développement du territoire environnant depuis 2016 à travers le pacte Etat-métropoles". L'Avise et le RTES entendent donc encourager les métropoles à se saisir pleinement des leviers dont elles disposent.
Les deux associations mettent ainsi en avant le "réel atout" que représentent l'ESS et l'innovation sociale, "que ce soit en termes de développement économique et d’attractivité du territoire (maintien de l’emploi, création de nouvelles activités...), en termes de cohésion sociale et d’égalité territoriale (nouveaux services, lien social, citoyenneté, coopérations...), ou en réponse aux défis de la transition écologique et solidaire (économie circulaire, alimentation durable, habitat durable, transition énergétique...)".

Une enquête et des rencontres pour favoriser l'échange de pratiques

"Nombre" de métropoles "ont déjà engagé depuis longtemps des actions pour soutenir, structurer et développer l’ESS et l’innovation sociale", selon le RTES et l'Avise. Sur les 22 métropoles actuelles, 15 sont ainsi adhérentes au RTES, ce qui témoigne a minima de leur intérêt pour le sujet - ce sont les métropoles de Lille, Rouen, Brest, Rennes, Nantes, Orléans, Dijon, Strasbourg, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon, Saint-Etienne, Grenoble, Toulouse et Montpellier.
Pour les aider à "ancrer et renforcer ces politiques", le RTES et l'Avise conduiront donc plusieurs initiatives en 2019. Une enquête déjà lancée auprès des métropoles permettra d'abord d'avoir une idée plus précise des actions actuellement menées et des moyens dédiés. Pour sensibiliser les métropoles et leur permettre d'échanger entre elles sur ce thème, un groupe de travail se réunira en juin et une conférence nationale sera organisée en novembre. Une publication sera enfin destinée à outiller les métropoles désireuses d'investir le champ de l'ESS et de l'innovation sociale.

Haut de page