Localtis

Le comité de pilotage du tourisme fait le point sur les mesures engagées et trace des pistes

Un comité de pilotage du tourisme réuni le 4 juin a arrêté la liste des treize stations de montagne et balnéaires qui bénéficieront de l'ingénierie d'Atout France et de la Banque des Territoires, via la mobilisation du dispositif national France Tourisme Ingénierie, en vue de projets d'investissement et de rénovation d'hébergements notamment. Une mission sur le "développement de la connectivité des territoires" est lancée ainsi que plusieurs études sur des sujets considérés comme porteurs : la valorisation touristique des monuments historiques, la création d'un prix du tourisme culturel, la valorisation de la nuit française à l'international, l'économie du vélo, le tourisme fluvial ou encore l'oenotourisme.

Comme prévu lors de la première réunion du comité interministériel du tourisme sous la présidence d'Edouard Philippe (voir notre article ci-dessous du 27 juillet 2017), Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères en charge du tourisme, et son secrétaire d'Etat, Jean-Baptiste Lemoyne ont présidé, le 4 juin, le deuxième comité de pilotage du tourisme, qui se tient entre les comités interministériels. La réunion s'est déroulée en présence de Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, et de Delphine Geny-Stéphann, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances. Les collectivités étaient représentées par François Bonneau, président délégué de l'association Régions de France et président de la région Centre-Val de Loire. Plusieurs représentants du secteur touristique participaient également à cette réunion.

Lancement d'un appui en ingénierie pour treize stations de montagne ou balnéaires

Ce deuxième comité a d'abord été l'occasion de suivre la mise en œuvre des mesures annoncées lors du comité interministériel du 19 janvier 2018 (voir notre article ci-dessous du même jour). Deux points ont notamment été évoqués. Tout d'abord, Atout France a annoncé avoir mobilisé 15 millions d'euros supplémentaires pour la promotion de la destination France, apportés par l'Etat (6 millions), des collectivités régionales (2,7 millions) et des partenaires privés (5,3 millions).
Ensuite, le comité a arrêté la liste des treize stations de montagne et balnéaires(*) qui vont bénéficier, pendant 18 mois, d'un appui en ingénierie d'Atout France et de la Banque des Territoires de la Caisse des Dépôts, via la mobilisation du dispositif national France Tourisme Ingénierie. Ces treize stations totalisent 565.000 lits touristiques, dont les deux tiers en résidences secondaires. Cette expérimentation "vise à impulser de nouvelles démarches innovantes pour la rénovation des hébergements, la transition énergétique des stations et le montage des projets d'investissement".
A cette occasion, Delphine Geny-Stephann a confirmé les engagements pris d’une part par la Caisse des Dépôts de porter à 500 millions d'euros sur 5 ans ses investissements dans les projets touristiques des territoires, et d’autre part par Bpifrance de doubler son fonds de soutien au secteur touristique et le porter à 200 millions d'euros.

Connectivité aérienne : suspendue aux Assises nationales du transport aérien

Ce second comité de pilotage a aussi été l'occasion de faire le point sur deux dossiers importants pour le développement du tourisme, notamment international, en France. Le premier concerne la connectivité aérienne. Ce point interfère toutefois avec le déroulement des Assises nationales du transport aérien, lancées par la ministre chargée des transports en mars 2018.
En attendant leur conclusion, le ministère des Affaires étrangères a missionné l'Institut français du tourisme en vue d'élaborer "une stratégie de développement de la connectivité des territoires, mobilisant les acteurs publics et privés". Le comité a également acté la publication, avant la mi-juillet, de la seconde édition de l'observatoire de la connectivité aérienne, issu d'un partenariat entre le groupe Aéroports de Paris et Atout France.

Un état des lieux de sept filières touristiques

Le second dossier évoqué lors de la réunion concerne la structuration des filières du tourisme. Le comité a ainsi passé en revue sept filières, du tourisme d'affaires au tourisme de savoir-faire, en passant par le tourisme culturel, la vie nocturne, le shopping, l'écotourisme et l'oenotourisme,
On retiendra, entre autres, le lancement d'une étude de faisabilité portant sur la valorisation touristique des monuments historiques, la création d'un prix du tourisme culturel au début de 2019, la création d'un événement de valorisation de la nuit française à l'international, le lancement d'une étude sur l'économie du vélo afin de favoriser le développement du cyclotourisme, la création d'un groupe de travail sur l'observation du tourisme fluvial, la tenue des premières Assises de l'oenotourisme en novembre prochain ou encore les modifications du système de détaxe Pablo, mises en place par la direction des douanes pour permettre l'absorption d'une quantité plus importante de bordereaux de détaxe.
Le troisième comité de pilotage du tourisme se réunira, toujours sous la présidence de Jean-Yves Le Drian, en novembre 2018.

(*) Les treize stations bénéficiaires de l'appui en ingénierie d'Atout France et de la Banque des Territoires sont : l'Alpe d'Huez (Isère), Ax-les-Thermes (Ariège), La Baule (Loire-Atlantique), la communauté de communes Océan-Marais de Monts (Vendée), Les Deux Alpes (Isère), la Grande-Motte (Hérault), Le Lioran (Cantal), - Les Orres (Hautes-Alpes), La Plagne (Savoie), Saint-Gervais (Haute-Savoie), Saint-Lary-Soulan (Hautes-Pyrénées), Valfréjus (Savoie) et Villard-de-Lans (Isère).

 

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page