L'e-commerce alimentaire retrouve son rythme de progression d'avant-crise Covid

L'e-commerce alimentaire retrouve son rythme de progression d'avant-crise Covid, d'après l'étude annuelle Kantar Winning Omnichannel, publiée le 9 mai 2022. En France, il représente 8,3% des ventes alimentaires en 2021, les habitants ayant une claire préférence pour le drive.

Après les records de croissance obtenus durant la crise, avec une progression de près de 46%, les ventes en ligne de produits alimentaires retrouvent leur rythme d'avant-crise. Elles ont augmenté de près de 16% en 2021, d'après l'étude annuelle de Kantar, Winning Omnichannel, publiée le 9 mai 2022. Elles représentent désormais 7,2% des ventes alimentaires en 2021, contre 6,3% en 2020 et 4,8% en 2019. C'est en Chine que ces ventes en ligne pèsent le plus (25%) et en Corée du Nord (24,4%), mais la France est dans le top 5 des pays où elles ont la plus forte part de marché. Avec 8,3%, la France se situe ainsi devant le Japon (8,1%), la Suède (6,4%) ou encore les Etats-Unis (4,1%) et l'Espagne (3,2%).

Ainsi, au niveau mondial, près de 40% des consommateurs ont effectué leurs courses quotidiennes sur des sites internet marchands en 2021, contre 37% en 2020 et 31,6% en 2019. Le rythme de la progression a toutefois tendance à ralentir.

En Europe, 35,2% des habitants font leurs courses alimentaires en ligne. La part est bien plus importante en Chine (88,8%) ou en Corée du Nord (87,1%).

Parmi les modes d'achat en ligne privilégiés en France : le drive, qui est de loin le mode préféré des Français (32% des ventes en ligne). Viennent ensuite la livraison à domicile (9%), la collecte des produits à pied (8%). D'autres canaux sont aussi mentionnés, comme les packs prêts à cuisiner (5%) ou encore les applis anti-gaspillage (5%). En revanche, pour le moment, malgré les craintes des grandes villes, le quick commerce (livraison en 15 minutes à partir d'une "dark kitchen"), ne représente que 2% des modalités de ventes en ligne utilisées par les Français.

Les supers et hypermarchés restent les premiers circuits de vente de produits alimentaires dans le monde. Leur part se situe à 51,4% en 2021, en très légère diminution (52,4% en 2020 et 53,1% en 2019). Mais Kantar prévoit des nouvelles progressions du e-commerce alimentaire dans les années à venir : +7,7% en 2022, +8,2% en 2023, +8,7% en 2024 et +9,2% en 2025.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle