Culture - Le Conseil des collectivités pour le développement culturel est réactivé

Institué en février 2000 par Catherine Trautman, alors ministre de la Culture et de la Communication, le Conseil des collectivités pour le développement culturel vient d'être réactivé le 10 juillet dernier, après une longue interruption, la dernière réunion datant de 2002. Comprenant les principales associations d'élus, le conseil sert de cadre d'échanges et de dialogue entre les collectivités territoriales et le ministère de la Culture. "C'est une demande que les représentants des collectivités territoriales avaient exprimée lors des Entretiens de Valois", a rappelé l'actuelle ministre Christine Albanel en proposant la constitution de "groupes de travail thématique restreints afin de permettre à la réflexion de déboucher rapidement sur des mesures concrètes". La transmission des savoirs (qu'il s'agisse de l'éducation artistique, des enseignements spécialisés ou de la formation supérieure), le spectacle vivant et les suites des Entretiens de Valois (qui doivent reprendre le 9 septembre), la télévision et le patrimoine historique bâti sont ainsi les quatre "grandes familles de sujets" recensées par Christine Albanel. Dans un entretien accordé à la "Lettre d'échanges" de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC) datée de mi-juillet, Jacques Pelissard, président de l'AMF (Association des maires de France), estime que c'est au sein de ce conseil que "doit être privilégié le dialogue entre l'Etat et les collectivités locales, notamment au regard de l'impact de la RGPP (révision générale des politiques publiques)..." (lire ci-contre :  Le ministère de la Culture bouleverse son organisation"). Dans cette même lettre, Sylvie Robert, présidente de la commission culture de l'ARF (Association des régions de France), attend de ce conseil qu'il fasse "remonter au plus haut niveau les questions que l'on se pose au jour le jour sur le terrain". Pour sa part, Claudy Lebreton, président de l'ADF (Assemblée des départements de France) déclare qu'il sera "très vigilant sur les propositions qui sont faites". L'ensemble des représentants des collectivités, à l'instar de Michel Destot, président de l'Association des maires des grandes villes de France (AMGVF), espèrent "une clarification des responsabilités et compétences de chacun".


Catherine Ficat

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle