Aménagement - Le Conseil d'Etat valide le schéma d'aménagement pour l'Ile-de-France

Le Conseil d'Etat a validé mardi soir le schéma directeur d'aménagement de l'Ile-de-France (Sdrif), qui dessine le visage de la région d'ici à 2030, a annoncé mercredi Jean-Paul Huchon, président PS de la collectivité.
Le Conseil, réuni en section des travaux publics, a donné mardi soir un avis favorable au projet de décret validant le Sdrif. Ce décret doit encore être signé par le Premier ministre et être publié au Journal officiel avant le 31 décembre.
"Notre travail et notre légitimité à décider de l'avenir de l'Ile-de-France sont pleinement reconnus", a déclaré Jean-Paul Huchon, alors que vient d'être votée au Parlement la naissance de la métropole du Grand Paris pour le 1er janvier 2016, dont certains élus craignent qu'elle dépossède la région de certains secteurs d'intervention comme le logement.
"C'est une sacrée étape qui nous permet maintenant de passer à la mise en oeuvre. Très concrètement, les communes et les intercommunalités vont avoir trois ans pour adapter les plans locaux d'urbanisme pour qu'ils soient compatibles avec ce document", a expliqué à l'AFP Alain Amédro, vice-président EELV en charge de l'aménagement.
Cette révision du Sdrif avait été engagée en 2004. La nouvelle mouture était prête en 2008 mais elle avait été retoquée en 2010 par le Conseil d'État, le gouvernement Fillon ayant entre-temps fait voter la loi sur le Grand Paris qui rebattait les cartes notamment avec le futur métro automatique en rocade. Le texte validé cette fois-ci intègre le Grand Paris nouvelle formule, telle que finalisée par le gouvernement Ayrault.
Un premier bilan de son application sera fait dans 5 ans. 

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle