Transports - Le Gart place le financement au centre des priorités de 2013

A l'occasion de ses voeux présentés le 16 janvier à ses membres et partenaires, le Groupement des autorités responsables de transport (Gart) a détaillé ses priorités pour 2013. Présent à la cérémonie, le ministre délégué aux transports a annoncé le lancement d'une mission sur le financement des transports collectifs qui rendra ses conclusions en mars prochain.

L'an passé, la fréquentation des réseaux de transport a fait un nouveau bond. Une progression dont le Groupement des autorités responsables de transport (Gart) n'a pas manqué de souligner l'ampleur, puisqu'elle atteint 4,6% dans les transports urbains et 7% pour les TER en 2012. "En matière de mobilités, le transport public joue le rôle d'amortisseur de crise pour nos concitoyens victimes du renchérissement du coût des énergies fossiles", observe Roland Ries, président du Gart. Le sénateur-maire de Strasbourg est revenu sur le récent mouvement de défense du versement transport (VT). Face à ceux qui ont voulu le" torpiller", il a salué "la mobilisation sans faille du secteur". Lequel a su rappeler le rôle essentiel de cette "contribution directe qui permet de garantir le droit au transport pour les habitants des agglomérations et territoires limitrophes, et de financer des projets d'infrastructures performants". Et d'ajouter : "Sans cette ressource, il n'y aurait pas de transport public performant dans notre pays. Toutes tendances politiques confondues, les élus du Gart n'accepteront aucune remise en cause du versement transport, ne serait-ce aussi qu'en raison du service rendu aux entreprises en transportant leurs salariés et, donc, à la collectivité toute entière."

Des financements dans le rouge

Le VT reste, en effet, la principale ressource des transports collectifs urbains. Le fait d'y toucher fait débat, notamment entre élus. Pour tirer les choses au clair, le ministre délégué aux transports, Frédéric Cuvillier, a annoncé à l'occasion de cette cérémonie de voeux le lancement d'une mission sur le financement des transports collectifs, menée en commun avec le ministère des Affaires sociales, afin de "donner des moyens de long terme aux collectivités" et de financer leurs transports sans pour autant "alourdir le coût du travail". Ses conclusions sont attendues en mars. Il sera alors temps car "à la veille de ce grand chambardement de l'acte III de la décentralisation, les financements des AOT ne sont plus assurés, et tout particulièrement dans les cas des régions, qui sont littéralement étranglées par l'augmentation des coûts du système ferroviaire. Dans ces conditions, on ne saurait aggraver leur situation par des transferts de charge mal compensés, ne tenant pas compte des évolutions de trafic, ou en baissant leurs dotations globales de fonctionnement", a précisé Roland Ries. 

Troisième appel à projets

L'enveloppe de 450 millions d'euros annoncée pour le troisième appel à projets de transports collectifs en site propre (TCSP) est perçue comme une bonne nouvelle. Et pour cause : elle correspond très exactement à ce que le Gart avait réclamé ! Même si la liste des projets candidats reste en cours, leur profil se précise par petites touches. "Il est vraisemblable que les collectivités de taille moyenne soient plus nombreuses à candidater", confie Roland Ries. "En réflexion également, l'idée d'introduire des critères de sélection liés au degré d'innovation du projet, à leur ambition et à leur impact en termes d'emploi", ajoute Frédéric Cuvillier. Autre mesure attendue, la mise en oeuvre de l'éco-taxe poids lourds annoncée pour juillet 2013. Véritable serpent de mer, la dépénalisation et décentralisation du stationnement semble pour sa part tombée aux oubliettes. Elle n'en reste pas moins une revendication prioritaire aux yeux du Gart. 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle