Logement - Le groupe opérationnel de coordination de l'hébergement d'urgence remet ses propositions

Le groupe opérationnel de coordination de l'hébergement d'urgence (Gochu) a remis, le 11 mai, ses propositions à Christine Boutin. Réunissant le Samu social et les principales associations gestionnaires de centres d'hébergement - sous la présidence du préfet Alain Régnier, délégué général à la coordination de l'hébergement et de l'accès au logement des personnes sans abri ou mal logées -, le Gochu avait été missionné en novembre dernier pour rechercher des solutions permettant d'améliorer la réactivité et la continuité des prises en charge, tout particulièrement en Ile-de-France. La ministre du Logement faisait alors face à la polémique sur l'hébergement forcé des personnes sans domicile fixe en période de grand froid.
Le travail de concertation et de réflexion engagé au sein du Gochu s'est déjà traduit, avant même la remise formalisée des propositions, par un certain nombre de mesures. La plus importante est la signature, le 15 janvier 2009 (et non pas 2008 comme indiqué dans le communiqué du ministère), d'un protocole d'accord sur la mutualisation des moyens entre la préfecture d'Ile-de-France, la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars) d'Ile-de-France, le GIP Samu social et les différentes associations gestionnaires du 115 dans les départements de la région (voir notre article ci-contre du 16 janvier 2009).
Les nouvelles propositions remises par le Gochu visent donc l'hiver 2009-2010. Elles concernent principalement la mutualisation de la gestion des nuitées hôtelières à Paris et en petite couronne (et l'amélioration de la qualité des prestations), ainsi que la mise en place d'un système d'information partagé entre les différentes associations gestionnaires du 115 dans les départements d'Ile-de-France. Le groupe de travail préconise également la mise en place, dans chaque département, de commissions d'admission spécifiques pour les personnes "très désocialisées" avec, à la clé, une prise en charge adaptée et renforcée. Autre recommandation : poursuivre le mouvement de renforcement des équipes de maraude. Pour assurer une mise en oeuvre effective de ces mesures dès l'hiver prochain, le Gochu rappelle la nécessité de satisfaire un certain nombre de préalables. Le premier concerne la nécessité de "mobiliser les conseils généraux afin d'assurer la coordination des intervenants et de mobiliser les travailleurs sociaux dans l'évaluation sociale et l'accompagnement social du public". Le second vise la mise en place rapide d'un comité de pilotage et l'instauration d'une concertation régulière au sein du Gochu, sous l'égide d'Alain Régnier.
La mise en oeuvre de ces préconisations étant d'ores et déjà actée par la ministre du Logement, l'objectif est désormais de travailler à celle du rapport de Julien Damon sur les politiques de prise en charge des sans-abri dans l'Union européenne (voir notre article ci-contre du 9 avril 2009). Christine Boutin a donc chargé le préfet Alain Régnier d'élaborer, avec tous les acteurs concernés, de nouvelles propositions en vue de mener à bien la modernisation de l'accueil des sans-abri. Ces propositions complémentaires devraient être remises à la fin du mois de juin.

 

Jean-Noël Escudié / PCA

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle