Le nombre de personnes sans abri en baisse de 23% à Paris

La ville de Paris a présenté, le 1er avril, les premiers résultats de la "Nuit de la solidarité 2021". Cette opération annuelle – qui a fait appel à 2.000 volontaires, professionnels ou bénévoles – a eu lieu dans la nuit du 25 au 26 mars 2021. Outre son déroulement sur l'espace public, elle a également fait appel à des gestionnaires d'espaces privés où se réfugient les personnes sans abri, comme la RATP, la SNCF, l'AP-HP, les gestionnaires de parkings souterrains et le bailleur social Paris Habitat. Comme chaque année depuis 2018, l'opération a consisté à dénombrer les personnes à la rue durant cette nuit, dans tous les quartiers et tous les lieux de la capitale. 
Cette année, 2.785 personnes sans abri ont été recensées dans la capitale, contre 3.601 en 2020. L'opération avait alors été organisée dans la nuit du 30 janvier, soit avant le début de la crise sanitaire (voir notre article du 13 février 2020). Ce chiffre de 2.785 personnes correspond à une baisse de 23%. Il se décompose en 1.867 personnes décomptées dans les rues de Paris (67%), 386 dans les espaces gérés par les partenaires institutionnels (201 personnes dans les gares, 144 dans les stations de métro) et 532 personnes décomptées dans d'autres secteurs (bois de Boulogne et de Vincennes, parcs et jardins, talus du périphérique...). Les premiers résultats de la Nuit de la solidarité font également apparaître une présence légèrement moins marquée de femmes (11%  contre 14% en 2020), mais une plus forte proportion de personnes seules (80% contre 75%). Par ailleurs, la baisse la plus forte enregistrée cette année concerne les personnes recensées dans les rues de la capitale. En termes géographiques, les personnes sans abri sont présentes dans tous les quartiers, avec néanmoins une forte concentration dans les arrondissements du nord-est et de l'est de la capitale. 
Ce résultat de 2021 peut s'expliquer par le net accroissement des capacités d'hébergement, qui est une tendance de fond depuis plusieurs années, mais qui a été accéléré par la crise sanitaire. Paris dispose ainsi de près de 32.300 places (places d'hébergement, nuitées hôtelières et places pour les mises à l'abri). La mairie rappelle néanmoins que le chiffre de 2021 "demeure élevé alors qu'un effort d'ouvertures de places d'hébergement et de mises à l'abri a été réalisé ces derniers mois à Paris".
Deux jours avant la présentation des résultats de la Nuit de la solidarité, le collectif "Les morts de la rue" est venu rappeler la tragique réalité de la rue. Il organisait en effet, le 30 mars son traditionnel hommage annuel aux morts de la rue, à la fois en présentiel dans le parc des Buttes-Chaumont et en virtuel sur internet. Le collectif a recensé 535 personnes SDF mortes dans la rue en 2020 (chiffre non définitif), soit autant qu'en 2019 (531), mais moins qu'en 2018 (612). En 2021, ce sinistre décompte en est déjà à 99 victimes, d'une moyenne d'âge de 52 ans. 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle