Logement - "L'encadrement des loyers : je le veux chez moi !"... et je le dis à mon maire

L'Association nationale de défense de consommateurs et usagers CLCV lance une campagne sur un site dédié, www.monloyertropcher.fr, visant à mobiliser le grand public pour demander l'application de l'encadrement des loyers dans les zones tendues, tel que le prévoit la loi Alur. "Deux ans ! Deux ans que la loi Alur a été publiée et que l'application de sa mesure phare, l'encadrement des loyers, se limite à la seule ville de Paris. Or, ce sont 1.151 communes de 28 agglomérations différentes (Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille, Toulouse, Nice, Nantes, Grenoble…) qui sont concernées par ce dispositif", rappelle-t-elle. "Cette situation résulte très clairement du manque de volonté des élus locaux, lesquels n'entreprennent aucune démarche pour faire appliquer la loi", estime-t-elle ensuite.
"Nous invitons tous les locataires, mais également toutes les personnes qui se sentent concernées par ce sujet à saisir leur maire ou leur député pour leur demander de prendre les mesures nécessaires qui s'imposent localement". "Tapez votre code postal : si vous habitez dans une zone visée, vous pourrez envoyer un mail à votre maire en un clic", propose l'association.
Chiffres de l'Anil à l'appui, la CLCV a repéré 14 villes de la petite ceinture parisienne et 6 agglomérations de province (Lyon, Marseille, Toulouse, Nice, Montpellier et Nantes) pratiquant des loyers "excessifs".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle