Tourisme - Les arrivées de touristes internationaux en hausse de 6% en 2013

Au vu des premiers chiffres sur le tourisme international en 2013, publiés par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), on comprend mieux pourquoi le gouvernement entend faire de ce secteur - qui représente déjà 7% du PIB - une priorité et s'attache à renforcer sa mobilisation à travers l'organisation des assises du tourisme. Dans un climat économique particulièrement morose, la France a en effet enregistré l'an dernier un nombre d'arrivées de touristes internationaux en hausse de 6%, contre +1,8% en 2012. Le nombre de visiteurs étrangers aurait donc atteint environ 88 millions, contre 83 millions en 2012.

La France conforte sa place de leader mondial

Les chiffres de l'OMT - qui privilégient une approche macroéconomique mondiale - devront être confirmés par les statistiques du ministère chargé du Tourisme, non encore publiées. Des écarts sont donc possibles, mais la tendance générale est désormais tracée. Ce bon résultat conforte la place de la France comme première destination touristique mondiale, devant les Etats-Unis et l'Espagne. Il est d'autant plus méritoire que la France "surperforme" d'un point par rapport à l'évolution mondiale du tourisme, qui progresse de 5%, et par rapport à celle de l'Europe (+5% également).
Cette bonne performance française s'inscrit dans un contexte international très favorable. Pour la deuxième fois, le nombre de touristes internationaux dans le monde franchit la barre du milliard (1.087 millions). A l'exception du Moyen-Orient, qui a stagné en 2013 (+0,3%), tous les grands territoires ont vu les arrivées de touristes internationaux progresser nettement : +6% pour l'Asie-Pacifique, +6% pour l'Afrique, +5% pour l'Europe et +4% pour les Amériques. L'Europe capte plus de la moitié (52%) des flux de touristes internationaux. En termes d'origine des touristes internationaux, la Chine est devenue, en 2013, le premier pays émetteur.

Des prévisions optimistes pour 2014

Pour 2014, les prévisions de l'OMT - qui s'appuient sur les analyses de 300 experts internationaux - sont résolument optimistes. Les arrivées de touristes internationaux devraient en effet connaître une progression située entre 4 et 4,5%. Ce taux est sensiblement supérieur aux prévisions à long terme de l'OMT, qui tablait sur une croissance annuelle du tourisme international de 3,8% entre 2010 et 2020.
Reste, comme chaque année, le point faible traditionnel de la France : la difficulté à retenir les touristes - notamment ceux en transit - et donc à dégager des volumes plus importants de recettes touristiques. En ce domaine, la France campe toujours à la troisième place, loin derrière les Etats-Unis et derrière l'Espagne, qui a conforté son rang en 2013. Cette question de l'accroissement des recettes touristiques sera d'ailleurs l'un des enjeux clés des assises du tourisme. 

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle