Les centres-villes ont d'incroyables talents

Deux appels à candidature distincts à destination des villes des programmes Petites Villes de demain et Action cœur de ville ont été lancés le 24 novembre pour aider des artisans et commerçants à s’installer. 20 villes de chaque catégorie seront retenues dans le cadre de ces deux programmes baptisés "Mon centre-bourg a un incroyable commerce" et "Mon centre-ville a un incroyable commerce" (pour ce dernier, il s'agit de la seconde édition). Les dossiers de candidature doivent être envoyés avec le 31 décembre.

Saint-Sever, une petite ville de 5.000 habitants dans les Landes, va accueillir ce week-end un "marathon créatif".  Trente-six heures d’échanges entre une dizaine d'artisans, commerçants désireux de s’installer dans le centre-bourg, avec l’ensemble des partenaires susceptibles de les épauler et de leur faciliter les démarches : les élus bien sûr, mais aussi la chambre consulaire, les banques, les réseaux d’aide à la création d’entreprise... Saint-Sever fait partie des six villes tests sélectionnées par la région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires au sein d’un programme baptisé "Mon centre-bourg a un incroyable commerce", dont le nom s’inspire d’une célèbre émission de télévision. Les cinq autres sont Langon et Castillon-la-Bataille (Gironde), Montmorillon (Vienne), Cancon (Lot-et-Garonne), Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente). Une cinquantaine de projets ont déjà été sélectionnés, 12 commerces ont ouvert. Ces projets concernent essentiellement l'alimentaire (37%) et la culture et les loisirs (23%) et assez peu la restauration (3%).

"Une véritable ingénierie de développement local"

Il s’agit désormais de passer à l’étape "industrielle" avec le lancement d’un appel à candidature, mercredi 24 novembre, à l’attention des 1.600 villes du programme national de revitalisation Petites villes de demain, en partenariat avec le cabinet Auxilia, spécialisé dans la transition écologique et leboncoin. Une vingtaine de villes seront sélectionnées. Mon centre-bourg a un incroyable commerce (MCBAIC) bénéficie aussi de l’expérience de son grand frère Mon centre-ville a un incroyable commerce (MCVAIC) lancé en 2019 dans les villes du programme Action cœur de ville, ciblant pour sa part les villes moyennes. Vingt et une villes en ont bénéficié depuis lors (Cavaillon, Cambrai, Cosne-sur-Loire...), pour 230 projets commerciaux ou artisanaux retenus. L’opération est d’ailleurs reconduite, en même temps, pour sélectionner à nouveau 20 villes moyennes. A la différence de l'expérimentation menée dans les petites villes, les projets liés à la restauration sont ici nettement plus nombreux (16%), derrière l'alimentation (22%), et devant les équipements de la personne (15,3%). Dans les deux cas, on trouve aussi des services de types tiers-lieux ou coworking.

Plusieurs critères vont présider à la sélection des collectivités : les difficultés du centre-ville, puisqu’il s’agit bien d’un programme de revitalisation (taux de vacance commerciale élevé), les démarches déjà engagées pour redynamiser le centre-ville (présence d’un manager de centre-ville, d’une foncière…), l’émulation de l’ensemble de "l’écosystème", comme la mobilisation des chambres consulaires, des associations de commerçants, etc. En revanche, certaines situations, comme l’extension d’une zone commerciale périphérique, sont rédhibitoires… "Ce n’est pas un coup de com’, c’est une véritable ingénierie de développement local, c’est ce qui garantit la qualité de cette opération", salue Franck Chaigneau, le responsable du programme Petites Villes de demain à la Banque des Territoires.

Trois à six mois d’accélération du projet

L’objectif premier de ces deux programmes est de "pallier la vacance commerciale en permettant à de jeunes porteurs de projets de tester leur activité dans des locaux vacants", explique Hervé Bolard, directeur Développement économique territorial chez Auxilia. Le temps fort est ce "marathon créatif" grâce auquel les participants gagnent "trois à six mois d’accélération de leur projet". Une douzaine de porteurs de projets en moyenne viennent à la rencontre des partenaires, mais aussi des habitants fortement impliqués, et exposent leur projet, avec l'appui de coachs. Ils ont la possibilité de se rendre dans les futurs locaux. Le marathon s'achève par une présentation devant un jury final, les lauréats se voient décerner différents prix qui s'accompagnent de plusieurs mois de loyers offerts. Leboncoin offre un bon de 1.500 euros de publicité gratuite sur son site. L'opération dure environ dix mois pendant lesquels le projet est affiné pour le rendre viable. Fin 2022, une grande finale se tiendra à Paris pour voter pour les projets "les plus innovants, les plus socialement engagés, les plus écologiques", indique Hervé Bolard.

Les dossiers de candidature des villes sont à envoyer à l'adresse info@auxilia-conseil.com avant le 31 décembre 2021. Le comité de sélection se réunira le 12 janvier 2022.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle