Les Villes éducatrices demandent la vaccination de tous les personnels des écoles

"Tous les personnels éducatifs doivent être prioritaires pour la vaccination." C'est ce qu'on demandé les élus du Réseau français des villes éducatrices (RFVE) dans un communiqué du 30 mars 2021, soit à la veille de l'allocution d'Emmanuel Macron, lequel a évoqué la vaccination des "professions les plus exposées, en particulier nos enseignants", sans pour l'heure mentionner d'autres personnels. Pour "éviter des situations de rupture du service public et de l’égalité territoriale", ils exigent "que tous les personnels en contact avec les enfants soient prioritaires, au même titre que les personnels de l’Éducation nationale, pour la vaccination dès avril". Et de citer les Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles), les agents de service et d’entretien ou encore les animateurs et les personnels des établissements d’accueil du jeune enfant, qu’ils soient municipaux ou associatifs.

Les élus du RFVE insistent sur les animateurs et les Atsem, "particulièrement vulnérables" car encadrant les enfants sans masque au moment des repas. Or, rappellent les élus "la restauration est un point sensible". "Tous les personnels éducatifs sont en première ligne depuis des mois, dans des conditions très dégradées et parfois au bord de la rupture. Il est logique qu’ils et elles soient tous et toutes prioritaires au même moment pour la vaccination, sans que leur fonction ne détermine une hiérarchie dans les priorités", conclut le communiqué.

Interrogé à propos de la vaccination ce 1er avril sur RTL, Jean-Michel Blanquer a précisé qu'"il y aura des priorisations pour les enseignants, notamment les professeurs en contact avec les élèves en situation de handicap", ainsi que pour les AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) "qui feront partie des premières cohortes". "Progressivement, par critères, la vaccination [viendra] pour les 1,1 million de salariés de l'Éducation nationale mais aussi ceux des collectivités locales qui travaillent en établissements scolaires", a ajouté le ministre de l'Éducation nationale. Cette campagne de vaccination dans l'éducation devrait s'enclencher à partir de la mi-avril.