L'USH remet ses Trophées de l'innovation HLM et crée l'École bas-carbone du logement social

Faute de congrès, reporté au mois de septembre 2021 à Bordeaux pour cause de Covid-19, c'est à l'occasion de sa journée sur le thème "Les HLM, acteurs de la relance", organisée à la Grande Arche de La Défense (voir notre article du 16 septembre 2020), que l'USH (Union sociale de l'habitat) a remis la quatrième édition de ses Trophées de l'innovation.

Ces trophées "valorisent et encouragent les initiatives innovantes des organismes HLM sur tout le territoire, selon quatre catégories : l'innovation architecturale bas-carbone, l'innovation sociale, l'innovation locale et économique et l'innovation managériale", auxquelles s'ajoutent un prix "coup de cœur" remis avec la Banque des Territoires, partenaire officiel.

Le Prix de l'innovation architecturale et bas-carbone est ainsi allé à Immobilière 3F pour la reconversion des anciens garages Renault dans le 11e arrondissement de Paris, déjà lauréate de la consultation "Réinventer Paris – les dessous de Paris" organisée par la ville. Le Prix de l'innovation sociale a récompensé Seine-Saint-Denis Habitat, pour un outil de prévention incendie faisant appel à la réalité virtuelle (développé après un incendie meurtrier au début de 2019). Le Prix de l'innovation liée au développement local et économique a distingué Aquitanis, l'office public de l'habitat (OPH) de Bordeaux Métropole, pour la cave agricole, un projet de production d'endives et de champignons dans les caves – condamnées – d'une résidence de 345 logements. Pour sa part, Tarn Habitat a reçu le Prix de l'innovation managériale pour son Hackathon Régie 2020, qui a consisté à mobiliser les équipes – une soixantaine d'agents et d'encadrants – pour imaginer la régie technique de demain. Enfin le prix "coup de cœur" est allé à CISN Résidences locatives pour Kenkiz, "une résidence de terre et de vent, ouverte sur la nature", en l'occurrence 31 logements collectifs au sein de l'éco-quartier de La Maison Neuve à Guérande.

Lors de cette journée, l'USH a également annoncé la création de "l'École bas-carbone du logement social", en partenariat avec l'IFPEB (Institut français pour la performance du bâtiment) et Carbone 4, un cabinet conseil spécialisé dans la transition énergétique. Cette nouvelle structure "a pour ambition d'aider les organismes HLM à appréhender les enjeux carbone de leurs opérations et à élaborer leurs stratégies d'écoconception et d'évaluation à l'aune de la prochaine réglementation environnementale 2020". L'École mettra en œuvre deux outils. D'une part, un observatoire bas-carbone pour le logement social, qui opérera un benchmark sur le sujet et permettra "de mener des analyses sur les choix constructifs et vecteurs énergétiques retenus en cohérence avec une performance carbone objectivée". D'autre part, un outil d'analyse des matériaux permettant de mener des analyses croisées coût/carbone en fonction des différents matériaux. Les premiers résultats de ces outils sont attendus pour la fin de 2020. Par ailleurs, l'École travaillera à la détermination des meilleures pratiques, grâce à des analyses par lots techniques et matériaux. La première analyse sera menée dès cette année sur le béton bas-carbone.