Lutte contre la pauvreté : appel à projets pour 250 nouveaux points conseil budget

Le ministère des Solidarités et de la Santé lance un appel à manifestation d'intérêt en vue de la labellisation et du déploiement de 250 nouveaux points conseil budget (PCB). Après la labellisation des 150 premiers PCB dans huit régions il y a six mois (voir notre article du 27 novembre 2019), cette campagne 2020 portera le dispositif au total initialement visé de 400 points, couvrant tout le territoire. Le déploiement de ce réseau s'inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Selon l'instruction ministérielle du 10 mai 2019 précisant leur fonctionnement, les PCB "ont pour objectif principal d'accompagner les personnes confrontées à des difficultés financières et de renforcer, en cas de difficultés, l'efficacité de la procédure de surendettement par un accompagnement personnalisé. Les PCB ont vocation à répondre à un besoin social, notamment pour les personnes en situation de rupture (familiales, suite au décès du conjoint, chômage, retraite...), mais ils permettent aussi de repérer des personnes en difficulté non connues des services sociaux". Le cahier des charges mentionne également d'autres missions pour les PCB : réaliser un diagnostic complet de la situation financière de la personne, proposer un conseil ou une orientation personnalisée sur toute question relative à la gestion du budget, informer et conseiller le public en matière de gestion budgétaire et financière (notamment en organisant des sessions collectives de sensibilisation et d'accompagnement)... Toutes ces missions sont obligatoires pour les structures candidates à une labellisation, à l'exception de l'intervention auprès des créanciers dans le cadre des procédures de surendettement. Une fois labellisé, chaque PCB bénéficie d'une dotation annuelle de 15.000 euros apportée par l'État.

L'appel à manifestation d'intérêt 2020 est ouvert à toutes les structures publiques ou privées, sur tout le territoire, dès lors qu'elles satisfont ou s'engagent à respecter les dispositions du cahier des charges. Les dossiers doivent être déposés avant le 31 juillet à minuit. Pour être éligibles au label, les structures candidates doivent notamment favoriser l'accessibilité de tous les types de publics, acquérir les compétences nécessaires dans les domaines budgétaire et financier en suivant des sessions de formation ou d'information dédiées, être animés d'un état d'esprit ouvert et propice à l'accueil d'un public large et peu ou pas habitué à l'accompagnement social, mais aussi construire des partenariats avec les acteurs locaux publics, associatifs ou privés, dont les collectivités territoriales.

La liste des 150 premiers PCB labellisés en 2019 montre qu'on y trouve essentiellement des Udaf (unions départementales des associations familiales) – qui dominent très largement –, des CCAS (Grenoble, Saint-Marcellin, Tours, Reims, Sainte-Menehould, Commercy, Lomme, Dunkerque, Nemours, Montpellier, Agde, Nantes...), des centres sociaux, des associations, mais aussi le Crédit municipal de Paris, la CAF de La Réunion ou le département du Tarn-et-Garonne.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle