Energie - Paris lance le plus grand programme de rénovation thermique de l'habitat privé en France

La ville de Paris vient de lancer le plus grand programme en France de rénovation thermique de l'habitat privé, qui concerne potentiellement près de 55.000 logements du XIXe arrondissement. La principale originalité de cette opération, outre des aides financières exceptionnelles financées par la commune, va consister à offrir aux propriétaires intéressés par des travaux d'isolation (par l'extérieur uniquement) "un accompagnement sur mesure", ont promis les élus. Ian Brossat, adjoint (PCF) au logement à la ville de Paris, sa collègue Célia Blauel (EELV), chargée de l'environnement et le maire du XIXe François Dagnaud (PS) ont donné le 16 septembre le coup d'envoi du programme lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville.
La ville de Paris s'est engagée à diminuer de 25% les émissions de gaz à effet de serre sur son territoire d'ici 2020, ont-ils rappelé. Elle doit lancer "courant 2015" son "Plan 1.000 immeubles" à rénover pour économiser l'énergie d'ici la fin de la mandature (2020). Des programmes d'isolation thermique ont eu lieu ou sont en cours dans le XIIIe arrondissement et dans le quartier République, mais "c'est la première fois qu'une opération de cette nature est menée à l'échelle d'un arrondissement", selon ses promoteurs. Le XIXe arrondissement n'a pas été choisi par hasard : "Il est plus familial et plus populaire que le reste de Paris" et les logements y sont plutôt moins bien isolés, a rappelé son maire François Dagnaud.

Une réunion pour tout savoir le 30 septembre

Pendant six ans, les propriétaires bénéficieront donc d'un accompagnement personnalisé de la part du Pact, l'association spécialisée qui anime l'opération pour le compte de la ville. Des conseillers thermiques réaliseront un diagnostic global de l'immeuble, les aideront dans le suivi du projet, les orienteront dans la sélection des professionnels, animeront les réunions de projet et mobiliseront les financements. Les propriétaires intéressés par le dispositif seront choisis sur la base d'un dossier de candidature, qui devra mettre en évidence "la motivation et la capacité des instances de copropriété à porter le projet". Tous seront invités à une réunion d'information le 30 septembre.
Dans le cadre de ce programme, la ville soutiendra aussi les travaux de végétalisation des façades et toits, la création d'un emplacement réservé aux vélos, etc. Outre les nombreux financements déjà disponibles pour les propriétaires occupants ou bailleurs (subventions de l'Anah et de la ville, crédit d'impôt développement durable, éco-prêt à taux zéro, certificats d'économies d'énergie...), les syndicats de copropriétés pourront percevoir deux "subventions exceptionnelles" créées par la ville. La principale pourra représenter 20% du montant hors taxes (HT) des travaux (plafonnée à 2.000 euros par logement), la seconde, destinée aux travaux améliorant la qualité environnementale des immeubles, 50% du montant HT dans la limite de 5.000 euros par immeuble. La région Ile-de-France pourra quant à elle accorder au syndciat de copropriétaires une subvention à hauteur de 20 euros/m² de végétalisation, dans la limite de 100.000 euros de travaux.